Plussh lève 1,1 M€ et se renforce en interne

 |   |  461  mots
T. Wasiolek, D. Moulins et L. Damiron, cofondateurs de Plussh
T. Wasiolek, D. Moulins et L. Damiron, cofondateurs de Plussh (Crédits : Orange)
La start-up montpelliéraine, spécialiste du direct vidéo, a annoncé, le 1er juin, qu'elle lève 1,1 M€ auprès de divers investisseurs. Ces fonds sont destinés à amplifier ses développements commerciaux et R&D - des postes où elle vient, par ailleurs, de se renforcer.

Conceptrice de solutions BtoB et BtoBtoC de direct vidéo sur smartphones, Plussh vient de réaliser une levée de fonds d'un montant d'1,1 M€. Le tour de table associe plusieurs investisseurs (Sofilaro, Benoît Février, Allianz Crowdfunding Fund) et business angels mobilisés par la plate-forme de crowdfunding SmartAngels.

Accélération du business

Ces fonds vont permettre à la start-up montpelliéraine, d'une part, de se développer sur deux marchés prioritaires que sont la banque et les grands comptes. Plussh conçoit, pour les besoins de ces clients, des produits exclusifs.

"Nous créons des applications de direct vidéo dédiées, adaptées aux besoins de chaque client, indique le président et cofondateur de Plussh, Dimitri Moulins. Ces solutions de communication interne lui permettent de s'adresser à ses salariés, ou à des populations de salariés, selon les canaux de son choix, etc."

Parmi les grands comptes récemment signés figurent le groupe Altrad (28 000 salariés dans le monde), Enedis, ou EDF, ainsi que le Crédit Agricole ou le Marocain Chaabi Bank du côté des banques. Plussh prévoit de conquérir 15 nouveaux clients en 2017, et vient de recruter, à cette fin, Benoît Mahé, nouveau sales manager venu de chez Mars.

Les premières prospections à l'international ont également commencé, avec une priorité sur Dubaï et le Moyen-Orient, "très demandeurs de nouvelles technologies en direct vidéo", selon Dimitri Moulins.

Des ambitions sur le broadcast

Plussh, d'autre part, veut accentuer ses efforts en R&D, notamment autour du broadcast. Là encore, la start-up vient de boucler un recrutement ad hoc en la personne de Benoît Février (ex-fondateur de l'entreprise toulousaine OpenCube, spécialiste de la vidéo professionnelle) en tant que nouveau COO, chargé de structurer les développements dans cette direction.

"À Plussh, nous sommes convaincus que le smartphone sera bientôt partout, annonce Dimitri Moulins. Le second écran va devenir le premier écran (la télévision, NDLR). Or Plussh diffuse déjà sur le second écran. Notre ambition, désormais, est d'adapter notre technologie pour la captation live d'événements, en amont des diffuseurs de flux."

Parmi les autres projets en cours de développement chez Plussh figurent la Plussh Eye, mini caméra dont un prototype a été présenté lors du dernier CES de Las Vegas, ou encore des produits en marque blanche pour des opérateurs tels que Orange ("Zair", déjà disponible), le Singapourien Singtel ou le Vietnamien Viettel (tous deux en discussion).

Plussh prévoit de porter ses effectifs de 12 à 15 collaborateurs en 2017, et confirme le prévisionnel précédemment annoncé pour l'exercice en cours (500 000 €). La société, enfin, vient d'être sélectionnée par Le Village by CA.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :