Connec'Sud Awards : trois Héraultais et un Toulousain au palmarès

 |   |  658  mots
Nadia Pellefigue, vice-présidente de Région en charge du développement économique, entourée des lauréats des Connec'Sud Awards 2017
Nadia Pellefigue, vice-présidente de Région en charge du développement économique, entourée des lauréats des Connec'Sud Awards 2017 (Crédits : Sud de France Développement)
Au cours d'une 2e journée riche en tables-rondes de formats divers, le salon Connec'Sud a vu quatre start-ups s'imposer lors de son 2e concours de pitchs annuel, le 8 juin à Montpellier. Les thématiques couvertes sont le e-commerce, le service aux entreprises, l'inclusion sociale et la mise en relation BtoB.

Les Connec'Sud Awards, trophées remis lors du 2e concours de pitchs organisé sur le salon régional du même nom, le 8 juin à Montpellier, a vu le sacre de quatre sociétés originaires de l'Hérault et de Haute Garonne, conceptrices d'outils innovants. La médaille d'or est revenue au Montpelliérain TouchMods (CEO : Antoine Dematté), développeur d'une solution (Dropy) destinée aux e-commerçants qui souhaitent transformer leur site en une nouvelle forme de marketplace, tandis que JustPrint (cofondateur : David Dang), basée à Castelnau-le-Lez (34) et créatrice d'un système pour imprimantes limitant le changement de cartouche à une fois tous les 24 mois, empoche la médaille d'argent.

C'est un Toulousain qui remporte la médaille de bronze : FeelObject (cofondateur : Sylvain Huin) a créé la solution "Aisidas", qui fabrique à la demande, par impression 3D, une carte interactive permettant aux déficients visuels d'explorer des bâtiments inconnus. Enfin, le Biterrois Hand Over (fondateur : Patrick Janot) est récompensé par le prix Coup de cœur, pour MeetPro, la seule plate-forme de mise en relation directe entre cédants et repreneurs d'entreprises.

Un plateau riche en experts

Tout au long de cette 2e journée, le salon Connec'Sud, dédié à la performance d'entreprise, a permis l'organisation de nombreuses conférences sur des sujets tels que "La diversification marketing : une démarche clef pour gagner", "Quel financement pour quel projet ?", "Sécurité informatique : les bonnes mesures au service de l'efficacité", etc. L'une de ces tables-rondes était centrée sur "L'innovation au service de la qualité de vie au travail (QVT) ".

L'une des participants au débat, Céline Combe (directrice du pôle Réalis), a souligné qu'au delà des effets de mode entourant l'émergence des "Chief Happyness Officers", un secteur tel que l'ESS est porté vers des valeurs de bien-être mais nécessite d'être accompagné ("Il faut continuer à outiller ces entreprises en terme de QVT, afin qu'elles ne perdent pas ces valeurs en se développant"), tandis que Arnaud Declosmesnil (senior consultant chez Inn Pact) estime qu'on peut vaincre les réticences sur ce sujet avec des arguments financiers : "Une récente étude montre que pour un euro investi sur la QVT, il existe un retour sur investissement de 3 € à cinq ans".

Aline Herbinet, fondatrice de [email protected], estime que sur un sujet comme les activités physiques adaptées (APA), une démarche pédagogique s'impose également, "au-delà de l'installation d'une salle de sport dans l'entreprise, afin que perdurent ces valeurs d'émulation et de lien social". Catherine Berger, directrice générale de l'incubateur LR SET, estime que si la filière sportive est elle aussi sur des notions de bien être et de qualité de vie, "il ne faut pas tomber dans des concepts démagogiques : si on peut aménager des espaces de détente et de bien être, c'est un état d'esprit général qui va faire d'une entreprise une entité plus efficace dans sa transversalité".

D'autres formats pédagogiques étaient organisés sur cette 2e journée, dont une douzaine de « flash experts », où les experts détaillaient en 20 minutes leurs solutions avec une approche technique et concrète. Sur l'un d'eux, assuré par Christian de Montreynaud (PowerBoutique), et dédié aux façons de faire évoluer son site web en 2017, alors que 50 % des Français consultent désormais des sites depuis leur mobile, sept priorités ont été identifiées, dont : "adopter le mobile friendly", "optimiser l'expérience utilisateur", et surtout "tenir le défi de l'agilité digitale" : "Un site web se heurtera à un problème de diffusion s'il n'est pas adapté à la mobilité et s'il ne sait pas gérer la grande diversité des navigateurs : c'est une donnée à surveiller par rapport aux clients, sous peine de s'exposer à des pertes de chiffre d'affaires", estime l'expert.

Cette édition 2017 de Connec'Sud accueillait 134 exposants et attendait plus de 2 200 participants sur les deux journées du 7 et du 8 juin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :