Bulane signe avec Castolin pour commercialiser sa flamme propre

 |   |  711  mots
Nicolas Jerez, fondateur et dirigeant de Bulane, et Vincent Martin, P-dg Europe de Castolin.
Nicolas Jerez, fondateur et dirigeant de Bulane, et Vincent Martin, P-dg Europe de Castolin. (Crédits : Bulane)
La cleantech Bulane, qui a développé une flamme hydrogène industrielle propre, a inauguré ses nouveaux locaux à Fabrègues (34) le 28 septembre. Elle lance la version mobile de sa technologie et annonce un partenariat commercial avec un major du matériel de soudage et brasage, le groupe Castolin, déjà présent dans 100 pays.

La cleantech héraultaise Bulane, inventeur de la flamme hydrogène industrielle propre, célébrait le 28 septembre son installation sur l'Écoparc de Fabrègues, dans un bâtiment de 900 m2 (construit par Hérault Aménagement). Une forme d'aboutissement pour cette PME née en 2009, et l'occasion de convier tous ses partenaires et tous les acteurs économiques divers qui sont intervenus en soutien tout au long de son parcours.

Le technologie développée par Bulane consiste à alimenter une flamme de chalumeau haute température à partir d'eau et d'électricité (par électrolyse), en lieu et place des gaz utilisés habituellement, dont l'acétylène. La cleantech a ainsi conçu et breveté les générateurs Dyomix® pour répondre aux besoins des industriels qui consomment du gaz dans leurs applications de soudage et brasage.

Les professionnels simplifient ainsi leurs contraintes logistiques, diminuent le niveau de risque de leurs installations et disposent, chez eux, d'une flamme propre et performante en permanence. Parmi les avantages du procédé sont cités l'absence d'émission de CO2, d'UV et de fumées nocives, et le niveau sonore des stations réduit de 25 décibels par rapport à un système traditionnel, rendant inutile l'utilisation de bouchons d'oreilles et de lunettes noires.

Les générateurs Dyomix® sont aujourd'hui utilisés chez de grands industriels comme De Dietrich, Thales, Continental, Atlantic, Carrier, Leroy Somer et Parker ou l'Industrie de Soudure.

Miniaturiser pour nomadiser

Aujourd'hui, l'entreprise franchit une nouvelle étape et son fondateur et dirigeant, Nicolas Jerez, officialise le lancement de la version nomade de sa technologie sur un segment à fort potentiel : le marché des professionnels du génie climatique et des artisans (frigoristes, chauffagistes, cuisinistes ou plombiers, mais aussi l'ensemble des professions utilisant la flamme dans leur travail quotidien). Soit « un potentiel de plus d'un million d'utilisateurs dans le monde » qui n'auront plus, avec cette technologie, à se préoccuper notamment du transport et du stockage de bouteilles de gaz inflammables sous pression.

« Nous travaillons à la miniaturisation de notre technologie depuis deux ans, raconte Nicolas Jerez. Nous sommes passés de 240 kg au départ à 80 kg. Notre objectif était d'atteindre un poids minimum de 45 kg pour adresser notre technologie aux chantiers et remplacer les bouteilles de gaz. Après 24 mois de travail acharné, nous avons atteint le palier de 35 kg. Et nous souhaitons continuer à descendre. »

Exclusivité pour Castolin

La PME, dans le même temps, a préparé la mise en marché de cet équipement « léger et mobile, de la taille d'un bagage cabine », baptisé poste oxy-flamme Dyomix® OHM 2.4.

Elle vient de signer un partenariat commercial avec Castolin, filiale du groupe international Messer, qui se présente comme le leader mondial des solutions pour l'assemblage et la maintenance par soudage, brasage et techniques connexes. Le groupe réalise un chiffre d'affaires de 560 M€, emploie 1 500 collaborateurs dont plus de 200 en France, et est commercialement présent dans 100 pays. Castolin commercialisera en exclusivité les stations de brasage mobiles les marchés européens, de l'Afrique et du Moyen-Orient.

« Cette technologie innovante va nous permettre de sauver des métiers comme les frigoristes par exemple, et des entreprises qui ne savent plus comment stocker les bouteilles de gaz du fait des contraintes de sécurité, explique Vincent Martin, P-dg Europe du groupe Castolin, présent aux côtés de Nicolas Jerez. Cela va aussi nous permettre d'attirer des gens vers ces métiers du soudage et du brasage, qui souffrent d'une mauvaise image aujourd'hui. »

Médaille d'or à Batimat

Cette technologie mobile sera officiellement présentée lors du salon parisien Batimat (du 6 au 10 novembre 2017 à Paris Nord Villepinte), où l'entreprise se verra remettre la médaille d'Or de la catégorie « Matériel de chantier, outillage et équipement » pour son poste oxy-flamme Dyomix® OHM 2.4. La technologie de Bulane sera également présentée sur le salon de la construction The Big 5 Dubaï du 26 au 29 novembre, dans l'objectif de cibler les marchés du Moyen-Orient.

L'entreprise dispose par ailleurs de deux unités commerciales, à Francfort pour l'Europe du Nord et à Milan pour l'Europe du Sud. Elle est également présente en Turquie, Russie et au Mexique.

« Nous avons réalisé une croissance de 92 % sur douze derniers mois », souligne Nicolas Jerez.

Bulane emploie aujourd'hui dix salariés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :