Forssea Robotics invente une tête chercheuse sous-marine

 |   |  520  mots
(Crédits : Forssea)
Un mini robot sous-marin autonome capable de connecter des stations en grandes profondeurs : la technologie de rupture développée par Forssea Robotics, à Frontignan (34), est à même d’intéresser l’industrie pétrolière offshore, mais aussi la défense ou l’exploration scientifique sous-marine.

La start-up Forssea Robotics, créée en mai 2016 à Frontignan (34) par Gautier Dreyfus et accélérée au sein de l'accélérateur de l'École Polytechnique, a développé un mini-robot sous-marin, sorte de...

Article réservé aux abonnés

Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :