Arcadie muscle son site de production

 |   |  259  mots
Pour consolider sa croissance de 15 % par an, Arcadie construit un nouveau bâtiment à côté de son usine historique, près d'Alès (30). Les travaux, de plus de 3 M€, devraient s'achever cet été.

D'ici deux mois, un nouveau bâtiment sera achevé à côté de l'usine d'Arcadie à Méjannes-lès-Alès (30), entreprise spécialisée dans l'aromatisation bio.

« Nous construisons 2000 m² de locaux supplémentaires, indique Matthieu Brunet, un des six dirigeants de l'entreprise. Il s'agira principalement de zones de stockage, mais aussi de bureau. »

Pour construire ces nouveaux locaux, un investissement de 3,6 M€ a été nécessaire.

L'objectif est de transférer les stocks, actuellement dans l'usine, dans le nouveau bâtiment, afin de libérer de l'espace pour installer de nouvelles machines.

« Pour l'heure, elles ne sont pas encore achetées, mais à terme, nous devrions doubler nos capacités actuelles », précise Matthieu Brunet.

Mais surtout, ce nouveau bâtiment permettra à Arcadie de conserver sa croissance à deux chiffres.

« Avec ces investissements, nous voulons assurer pour les 10 prochaines années, notre croissance qui avoisine les 15% par an, explique Matthieu Brunet. Nous ne sommes pas nombreux sur le secteur des épices bio, ce qui nous donne une bonne avancée. »

Sur l'exercice 2012, le chiffre d'affaires d'Arcadie s'est élevé à 6,9M€, et le prévisionnel pour 2013 se monte à 7,5 M€. « D'ici 5 ans, nous pensons atteindre les 12 M€ de chiffre d'affaires ».

L'entreprise gardoise, Décideur de l'année aux Grand Prix Objectif 2010, souhaite profiter de sa bonne santé pour poursuivre ses recrutements : elle a même choisi d'adosser une crèche d'entreprise à ses nouveaux locaux. « Nous aurons 11 berceaux qui seront ouverts à nos salariés mais également à ceux des entreprises alentours ».

Amandine Ascensio



Légende : le chantier de la nouvelle unité de stockage d'Arcadie
Crédit photo : Arcadie

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :