La Tribune

Henry Douais remporte les élections de la CCIT de Nîmes

objectif-languedoc-roussillon.fr  |   -  263  mots
La CGPME fait le plein des 50 sièges au détriment de la liste Medef du président sortant Eric Giraudier qui entend déposer des recours. Il dénonce des anomalies. Mise à jour du vendredi 9 mars 2012

La CCIT de Nîmes change de main. C'est désormais la CGPME qui préside à ses destinées, au terme des résultats dévoilés vendredi 24 février, en fin de journée.

Emmenée par Henry Douais, ancien adjoint UMP au maire de Nîmes, sa liste est arrivée en tête dans les trois collèges (service, industrie, et commerce) ne laissant, à la liste Medef du président sortant Eric Giraudier, dont l'éléction a été invalidée en décembre, aucun siège.

« Je crois que c'est historique pour la CGPME, a déclaré Henry Douais. Les PME vont prendre le pouvoir à la Chambre. On va pouvoir appliquer le programme qui a été expliqué durant toute la campagne. »

Au Medef, la déception est grande d'autant que la défaite est totale, y compris dans le collège Industrie, bastion traditionnel du Medef, qui revendiquait à Nîmes le soutien de l'UIMM et de la fédération du bâtiment.

« Ils font une progression de 68% dans le collège Industrie. C'est suspect. Il y a des anomalies et nous allons le démontrer », a accusé Eric Giraudier.

Ainsi, ce dernier compte déposer, d'ici mercredi 29 février, des recours pour faire annuler l'élection.

« La participation est anormalement haute, a-t-il ajouté. Ce sont des scores de républiques bananières. »

Lors de ce scrutin, la participation s'est élevée à 31,6% contre 25,6% lors des élections l'an dernier.

Thomas Tedesco


Lire également :

- La CCI de Nîmes est dissoute

Légende photo : Henry Douais.
Crédit photo : Edouard Hannoteaux

Réagir