Idex : René Ricol salue les chances de la région

 |   |  643  mots
Présent à Montpellier vendredi dernier, le commissaire général à l'investissement a salué les chances de la région dans l'attribution des Initiatives d'Excellence. Réponse aujourd'hui lundi. MAJ du 4 juillet 2011 : Bordeaux, Strasbourg et Paris sélectionnés au 1er tour. (lire ci-dessous)

MAJ du 4 juillet 2011 : Bordeaux, Strasbourg et Paris sélectionnés au 1er tour. (lire ci-dessous)

En déplacement à Montpellier vendredi dernier 1er juillet 2011, René Ricol, commissaire général à l'investissement, a assisté à l'installation du Comité de suivi régional des investissements d'avenir.

Le Comité de suivi régional des investissements d'avenir est chargé de superviser les projets régionaux labellisés dans le cadre du Grand Emprunt et de réorienter ceux qui ne l'ont pas été.

Les investissements d'avenir ont été fixés par le gouvernement en 2009 autour de cinq priorités : enseignement supérieur et formation (doté de 11 Mds €), recherche (7,9 Mds €), filières industrielles et PME (6,5 Mds €), développement durable (5,1 Mds €) et numérique (4,5 Mds €).

Les Initiatives d'Excellence (Idex), avec 7,7 Mds €, sont l'investissement phare du dispositif lancé autour de l'enseignement supérieur et de la recherche publique.

Après de nombreuses divisions, qui ont notamment conduit au retrait de l'Université de Montpellier III en novembre 2010, les acteurs de l'enseignement supérieur et de la recherche en Languedoc-Roussillon se sont mis d'accord sur la gouvernance d'un futur Idex.

Une fondation de coopération scientifique gouvernera l'Idex, pendant qu'un PRES (Pôle de recherche et d'enseignement supérieur) reconfiguré gèrera les actions mutualisées de l'Université Languedoc-Roussillon Sud de France.

« Une des conditions de succès pour l'Idex est une gouvernance forte, insiste René Ricol. Lors de mon dernier passage à Montpellier (en octobre 2010 - NDLR), ce que j'avais observé ici m'amenait à penser que vous n'aviez aucune chance. Aujourd'hui, votre région est en état de concourir avec une vraie équipe mise en place. De plus, l'attribution de sept laboratoires d'excellence au seul Languedoc-Roussillon, sur les 100 qui seront créés en France, augure bien de vos chances à l'Idex, car ce sont des dispositifs imbriqués. »

Après une présélection en mars 2011, la première vague de sélection des Idex devrait être annoncée aujourd'hui, lundi 4 juillet 2011, par le Ministère de l'enseignement supérieur et le Commissariat général à l'investissement.

Retrouvez les résultats dès leur annonce sur le site d'Objectif Languedoc-Roussillon.

Anthony Rey

À lire également :
- René Ricol met en garde les universités
- Montpellier III se retire de l'Initiative d'Excellence
- Sept laboratoires d'excellence pour la région

Légende : Anne-Yvonne Le Dain (vice-présidente du Conseil régional déléguée à la recherche et l'innovation), René Ricol (commissaire général à l'investissement) et Claude Baland (préfet de région), lors du point presse organisé à la Préfecture vendredi dernier.
Crédit photo : Anthony Rey

MAJ du 4 juillet
Bordeaux, Strasbourg et Paris sélectionnés au 1er tour

Le Ministère de l'enseignement supérieur a annoncé, lundi 4 juillet, les trois premiers projets sélectionnés dans le cadre du volet Idex du Grand Emprunt.

Il s'agit des dossiers des pôles universitaires de Bordeaux (33), de Strasbourg (67), et du projet « Paris Sciences et Lettres ».

À noter que le projet de Toulouse (31), ainsi que ceux de Grenoble (38), Lyon (69) et « Sorbonne Université » n'ont pas été retenu, bien que présélectionnés en mars 2011.

« Cette annonce va nous permettre, en nous basant sur les candidats retenus, de mieux cibler notre présentation, réagit Anne-Yvonne Le Dain, vice-présidente du Conseil régional déléguée à la recherche et l'innovation. J'ai toujours dit qu'il fallait nous inspirer de Bordeaux, car leur dossier est extrêmement bien présenté. Et il s'agit bien d'un dossier, et non d'un site, qu'il faut présenter en lui donnant une orientation adéquate. »

Cette première vague de sélection passée, Montpellier pourra redéposer un dossier d'ici la mi septembre 2011 en vue de la deuxième salve, où elle sera en concurrence avec tous les autres candidats recalés en mars ou aujourd'hui.

L'annonce des Idex restant à attribuer (de 5 à 7, pour un total maximum de 10 Idex) interviendrait avant la fin 2011.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :