Lubrano et Fils investit 15,6 M€ à Gigean

 |   |  308  mots
Le spécialiste du pain industriel construit une nouvelle unité de production, livrable fin juin 2012. Elle doublera sa capacité de production actuelle. Objectif : s'imposer dans la grande distribution.

Lubrano et Fils avait lancé un premier projet d'usine en 2008, que des fouilles archéologiques menées sur le site envisagé à Gigean (34) ont retardé de plusieurs mois.

Après le démarrage des travaux de terrassement fin 2011, le projet de nouvelle unité industrielle est aujourd'hui en phase de construction avancée, avec une date d'achèvement prévue fin juin 2012.

Le bâtiment, qui s'étend sur 9 000 m2, inclura une chambre froide et de nouvelles lignes de production, qui permettront de multiplier la capacité actuelle de Lubrano et Fils par 2 ou 2,5.

Le dossier a nécessité un investissement global de 15,6 M€. La société a bénéficié d'un soutien de l'État et du Conseil général de l'Hérault à hauteur de 275 000 €, et attend une subvention supplémentaire de 500 000 € du Conseil régional et des fonds FEDER.

La boulangerie industrielle, créée à Sète (34) en 1934, est spécialisée dans la production de pains crus et pains spéciaux, notamment de pains spéciaux précuits, qui représentent la moitié de son chiffre d'affaires (8,5 M€).

« L'usine actuelle de Sète, d'une surface de 2 500 m2, fonctionnait déjà en 24h sur 24, et ne nous permettait donc pas de produire plus, souligne Cyrille Casellas, président de Lubrano et Fils. L'unique façon de progresser passait donc par un investissement machine. Notre nouvelle ligne de production fait 75 m de long, et nécessite à elle seule de construire un bâtiment neuf. »

L'autre objectif poursuivi par la société est de prendre des parts de marché dans la grande distribution : quasiment absente de ce secteur à ce jour, Lubrano et Fils ambitionne de doubler son chiffre d'affaires, en réalisant cette progression sur ce seul segment de marché.

Lubrano et Fils emploie 37 salariés, et compte créer 25 postes sur la nouvelle unité de production de Gigean.

Anthony Rey



Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :