La Tribune

Medesis Pharma se délocalise à Montréal

objectif-languedoc-roussillon.fr  |   -  425  mots
La société biopharmaceutique, basée à Baillargues (34), déménage une partie de ses activités en Amérique du Nord, faute d'appui des capitaux-risqueurs en France. Son projet d'usine est stoppé.

Développeur d'une nanotechnologie innovante destinée au traitement du diabète et des maladies neurodégénératives, Medesis Pharma est actuellement en phase de délocalisation vers Montréal, au Canada.

Le déménagement ne concerne qu'une partie de ses activités de recherche, portant sur le développement clinique d'un médicament destiné au marché nutraceutique.

Cette décision se traduira, d'ici le second semestre 2012, par la création sur place d'une nouvelle société, Medesis Nutra, qui emploiera 5 des 19 salariés travaillant au sein de Medesis Pharma à ce jour.

Jean-Claude Maurel, P-dg de Medesis Pharma, est en discussion avec des investisseurs nord-américains afin de lever 10 M$ dans les prochains mois pour financer le développement de la nouvelle structure.

Fin 2011, Medesis Pharma a essuyé un refus d'investissement d'InnoBio, le fonds géré par CDC Entreprises à destination des sociétés fournissant des produits et services dans le domaine de la santé.

« Après avoir vu notre dossier, les capitaux-risqueurs opérant en France me proposaient 30 ou 40 M€, tout en prenant une participation majoritaire dans l'entreprise, souligne Jean-Claude Maurel. Ils auraient alors arrêté le développement de nombreux produits. J'ai refusé cette approche pour mieux garder le contrôle de la société. »

Medesis Pharma conservera à Baillargues la partie la plus technique de son activité, s'appuyant sur une plate-forme de recherche sur les ARN interférents et les peptides .

Jean-Claude Maurel se dit confiant sur sa capacité à rassembler les 2 M€ nécessaires au développement de cette plate-forme, au travers des outils de financement présents en région.

En revanche, son projet de construction d'une unité de production (4 500 m2) sur le parc Euromédecine, à Montpellier, est arrêté. L'usine, nécessitant un investissement de 12 M€, devait entrer en fonctionnement fin 2012.

Depuis sa création en 2010, Medesis Pharma est financée uniquement par le biais de personnes physiques : elle compte 140 actionnaires, dont la grande majorité sont des entrepreneurs de la région.

Medesis Pharma, engagée sur une activité de R&D principalement, ne dégage pas de chiffre d'affaires pour l'instant. La commercialisation de ses premiers médicaments en prévue en Amérique du Nord en 2014.

Par ailleurs, Jean-Claude Maurel est président de l'association Biomeridies, qui compte créer en 2013 un fonds européen d'investissement doté de 100 M€.


Anthony Rey

À lire également :
Le projet d'usine de Medesis Pharma à Euromédecine

Légende : Medesis Pharma va créer, dans le prochains mois, une activité pour le marché nutraceutique à Montréal, au Canada.
Crédit photo : Medesis Pharma.

Réagir