Montpellier éliminée de la course à l'Idex

 |   |  206  mots
Le comité de pilotage du Grand Emprunt a publié, lundi 7 novembre 2011, une liste de 5 dossiers sélectionnés dans le cadre des Initiatives d'Excellence, où Montpellier ne figure pas.

C'est une décision catastrophique que la jeune Université Montpellier Sud de France (UMSF) vient d'essuyer dans le cadre de l'appel à projets Idex.

Le dossier de l'UMSF, déposé en septembre 2011, a été écarté, lundi 7 novembre, par le comité de pilotage des Investissements d'Avenir (Grand Emprunt), au profit des candidatures d'Aix-Marseille, de Lorraine, de Paris-Saclay, de Paris Novi Mundi University et de Sorbonne Paris Cité.

C'est la deuxième fois que la candidature montpelliéraine est écartée de la course à l'Idex, après une élimination de la première vague de sélections, en juillet 2011.

Contacté par Objectif, Bernard Hubert, président d'Agropolis International, qui a déposé le dossier de l'UMSF, se refuse à tout commentaire avant de connaître les arguments du comité de pilotage, qui seront communiqués en fin de journée.

L'Idex, doté de 7,7 Mds€ au plan national, doit permettre de faire naître en France 5 à 10 pôles pluridisciplinaires d'enseignement universitaire et de recherche, aptes à concurrencer les plus grandes universités mondiales.

Retrouvez les réactions des principaux acteurs du dossier Idex UMSF sur objectif-languedoc-roussillon.latribune.fr.

Anthony Rey

À lire également:

- Idex: René Ricol salue les chances de la région

- Une université « confédérale » plutôt qu'« unique »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :