STIM veut contrer la concurrence asiatique

 |   |  265  mots
La PME spécialiste de la vidéosurveillance, dirigée par Philippe Laucournet, lance en 2013 une nouvelle gamme innovante pour faire face aux prix pratiqués par les fabricants asiatiques.

STIM, une PME de Saint-Aunès (34) spécialisée dans les systèmes d'analyse et d'enregistrements d'images, mise sur le « made in France » et sur l'innovation pour se maintenir sur le marché de la vidéosurveillance, mais aussi justifier ses tarifs depuis que l'Asie s'est lancée sur le créneau.

« La concurrence asiatique est féroce, déplore Philippe Laucournet, directeur général de la société de 24 salariés. Les Chinois vendent des produits à 90 euros, alors que nous sommes proches des 1000 euros pour un appareil. »

En investissant chaque année 15% de son chiffre d'affaires annuel (3 M€ en 2012) dans son pôle de recherche et développement, STIM parvient à développer des produits spécifiques pour répondre aux besoins très divers de sa clientèle.


« L'appareil que nous avons lancé en 2013 permet la vidéosurveillance à nos clients, tout en leur autorisant une activité de communication, et pour l'heure, nous sommes encore les seuls à proposer un tel système », indique Philippe Laucournet.

Le marché de la vidéosurveillance est certes très disputé, mais le directeur général affirme qu'il reste porteur, puisque la demande augmente : « Sur les deux années précédente, le marché est en progression de 20 % ».

Depuis le début des années 2000, l'entreprise a installé sur le territoire français 25 000 systèmes d'enregistrement sur de nombreux marchés, tous les secteurs d'activités utilisant des systèmes d'analyse d'image.

STIM vend près de 200 machines par mois, notamment auprès des agences bancaires, qui représentent 50 % du chiffre d'affaires.

Amandine Ascensio

Légende : Philippe Laucournet

Crédit : Stim

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :