Inauguration de Mécènes du Sud Montpellier-Sète

 |   |  566  mots
Le groupe fondateur : Alexandra Bellot (trésorière), Mathieu Capela-Laborde (secrétaire), Hugues Dupuy, Antoine Garcia-Diaz (président), Gilbert Gainveng (vice-président), Nicolas Jonquet, Damien Palomba.
Le groupe fondateur : Alexandra Bellot (trésorière), Mathieu Capela-Laborde (secrétaire), Hugues Dupuy, Antoine Garcia-Diaz (président), Gilbert Gainveng (vice-président), Nicolas Jonquet, Damien Palomba. (Crédits : Mécènes du Sud)
Après Aix-Marseille, Mécènes du Sud essaime à Montpellier-Sète. Le collectif d’entreprises pour le soutien à la création artistique contemporaine a inauguré, le 17 mars, son nouvel espace d’exposition situé dans l’Écusson montpelliérain. Et devrait lancer prochainement ses deux premiers appels à projets.

Si le projet de création de Mécènes du Sud Montpellier-Sète a vu le jour en 2016, le vernissage de l'exposition organisée, vendredi 17 mars, au 13 rue des Balances à Montpellier, marquait officiellement l'inauguration de l'association. Dans les pas de Mécènes du Sud Aix-Marseille, créés en 2003, la nouvelle entité entend contribuer, par une démarche inédite de mécénat collectif d'entreprises, au rayonnement artistique du territoire (zone géographique allant de Béziers à Nîmes).

La convergence des antipodes

Née de la rencontre entre la chef d'entreprise Alexandra Bellot et Christian Carassou Maillan, l'ancien président de MDS Aix-Marseille, le nouveau collectif rassemble à ce jour 22 entreprises, impliquées dans le soutien de l'art contemporain à travers deux axes : les appels à projets et le programme d'expositions.

« Deux appels à projets vont être lancés prochainement, explique Marine Lang, chargée de projets de MDS Montpellier-Sète. Le premier est un appel à destination des artistes ou diffuseurs pour la coproduction d'œuvres nouvelles dans le champ de l'art contemporain, le second s'adresse aux commissaires d'exposition pour la conception d'un projet dans notre nouvel espace d'exposition. »

MDS Montpellier-Sète envisage la programmation de deux à trois expositions annuelles et la coproduction, avec un budget de 25 000 €, de trois à cinq œuvres d'art. Les lauréats seront désignés par un comité artistique composé de personnalités reconnues du monde de l'art en France et à l'international.

Initier à l'art contemporain

Placée sous le thème de La convergence des Antipodes, la première exposition collective - présentée dans un espace de 140m2 entièrement rénové et mis à disposition gracieusement par le mécène et président de l'association Antoine Garcia-Diaz -, a été réalisée avec la complicité de l'association marseillaise qui, depuis sa création, a développé 140 projets.

« La convergence des antipodes, c'est l'association de deux opposés qui s'attirent : le monde de l'entreprise, qui habituellement cherche la productivité et le gain, devient donateur ; et l'artiste peut, le temps de ce soutien s'autoriser un temps de travail dénué de toute commande. »

Imaginé comme une sorte d'expédition, le parcours réunit les œuvres de dix artistes lauréats : artefacts d'appareils photos réalisés à partir de déchets de Pauline Bastard, œuvre miroir de Cari Gonzales-Casanova évoquant le mythique Triangle des Bermudes ou  vidéo à bord d'un roulier signée Marie Reinert... la programmation a été conçue comme une interface entre notre territoire artistique et la pluralité des scènes plasticiennes contemporaines.

Initier à l'art contemporain sera également l'un des axes forts de Mécènes du Sud Montpellier-Sète. Découverte de capitales artistiques européennes, visite de lieux d'initiation (biennale, foires, musées...) et conférences annuelles vont être organisés à l'attention des entreprises membres et de leurs salariés.

« Une sorte de boite à outils pour aiguiser leur regard et comprendre l'art, résume Marine Lang. Le monde de l'art comme celui de l'entreprise est une espèce de machine à fantasmes mais, de l'exploration à la question de la création ou de la mise en danger, il y a un plein de connexions à faire entre un artiste et un chef d'entreprise. »

Avec une cotisation annuelle de 5000 € par an (déduction fiscale jusqu'à 60 % du montant du don sur l'IS), Mécènes du Sud Montpellier-Sète ambitionne de donner aux entreprises mécènes « leur supplément d'art ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :