La styliste Vanessa Bruno nommée ambassadrice du MoCo

 |   |  568  mots
De gauche à droite : Vanessa Bruno, Philippe Saurel, Philippe Chiambaretta, Nicolas Bourriaud, Sonia Kerangueven.
De gauche à droite : Vanessa Bruno, Philippe Saurel, Philippe Chiambaretta, Nicolas Bourriaud, Sonia Kerangueven. (Crédits : Valentine Ducrot)
Deux personnalités rejoignent le MoCo, futur centre d’art contemporain de Montpellier : la styliste créatrice Vanessa Bruno et l’architecte Philippe Chiambaretta, chargé de la réhabilitation de l’Hôtel Montcalm. Elles ont été officiellement présentées le 5 avril par Philippe Saurel, président de la Métropole.

Alors que l'Hôtel Montcalm, figure de proue du MoCo ne devrait ouvrir ses portes qu'en juin 2019, l'EPCC (établissement public de coopération culturelle) qui concrétisera cette institution tricéphale réunissant la Panacée et l'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Montpellier Méditerranée Métropole, sera, lui, effectif dès juillet 2017.

En attendant la ratification des statuts et la désignation de ses membres, prévue courant juin, l'EPCC a annoncé, le 5 avril 2017, la nomination de Vanessa Bruno, créatrice de la marque de mode éponyme, à sa présidence.

"Je suis très contente d'avoir accepté cette proposition car si je travaille à Paris, mon cœur est ici, déclare la styliste française. Mon père est Nîmois d'origine et je suis très attachée à cette région. En tant que styliste et chef d'entreprise, j'ai la chance de pouvoir voyager et je m'interesse depuis longtemps à l'art contemporain. J'ai vu le travail de Nicolas Bourriaud au Palais de Tokyo, il a su rendre l'art accessible au plus grand nombre en éveillant les curiosités. Mettre en lumière la filière artistique, l'apprentissage et l'exposition est un cheminement qui me parle. Je suis ravie de participer à cette aventure du MoCo

"Vanessa Bruno est quelqu'un d'énergique, d'engagé envers l'art contemporain et qui a une vraie dimension internationale", se félicite de son côté Nicolas Bourriaud, qui dirige le projet du MoCo..

22,5 M€ engagés pour le MoCo

Précédemment voué à accueillir un musée de l'Histoire de France et de l'Algérie, l'Hôtel Montcalm a désormais vocation à être le futur centre nerveux du système culturel impulsé par Philippe Saurel.

"L'art contemporain était le maillon faible de la culture montpelliéraine et j'ai pensé qu'il était préférable de donner une nouvelle direction à ce lieu, explique le président de Montpellier Méditerranée Métropole. À cet effet, un certain nombre d'œuvres avaient été acquises en vue de ce qui devait être le Musée de la présence française en Algérie et je suis en relation avec le Mucem (Marseille) pour leurs reprises."

Voulu comme un véritable lieu de vie où "Montpelliérains et touristes du monde entier seront séduits par la qualité des espaces", l'Hôtel Montcalm ne devrait pas subir de profondes mutations architecturales mais plutôt des "micro interventions d'acupuncture" comme l'explique l'architecte carcassonnais Philippe Chiambaretta, en charge du projet.

"L'innovation ne va pas se trouver dans un geste architectural formel et spectaculaire mais dans la démarche d'inventer une approche de l'art contemporain plus proche des habitants, en opposition à ces vaisseaux impérialistes (tels le Bilbao) conçus par des designers stars. C'est notre anti modèle car ici, nous sommes dans une logique plus organique : fabriquer un outil d'exposition de niveau international dans un bâtiment historique contraint."

La réhabilitation de l'Hôtel Montcalm (2 300 m2 de surfaces exploitables) se fera donc par touche homéopathique, en concertation avec des artistes pour les points clefs du site :  les trois niveaux d'exposition et le jardin. Dans l'optique de devenir le « QG » artistique de la ville, le lieu proposera une offre de restauration (un restaurant et un café).

Une phase d'études est prévue à compter de ce mois d'avril avant le démarrage des travaux en mars 2018 pour une livraison douze mois plus tard.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :