Théâtre de l’Archipel, l’envers du décor

 |   |  418  mots
L'un des projets participatifs du théâtre : « Les Esqueiters », où des skateurs perpignanais s'invitent sur les planches
L'un des projets participatifs du théâtre : « Les Esqueiters », où des skateurs perpignanais s'invitent sur les planches (Crédits : Théâtre de l'Archipel)
Ouvrir les portes de l’Archipel au plus grand nombre est l’un des axes forts de la saison 2017/2018 programmée par Borjà Sitjà et son équipe, et qui a démarré le 23 septembre. La mise en place de projets participatifs promet d’impulser une nouvelle dynamique depuis ce lieu culturel perpignanais.

C'est en compagnie d'Isabelle, Adjani venue partager sur scène son amour des textes de « Duras à Dickinson », qu'a démarrée officiellement le 23 septembre la saison 2017/2018 du Théâtre de l'Archipel à Perpignan. Sous le signe de la transdisciplinarité, théâtre, danse et musique (133 spectacles, 229 représentations) imprègnent largement cette première saison officielle de Borja Sitjà.

Les temps forts ne manqueront pas : on pense notamment au théâtre forain de Dromesko, à la rencontre, dans le cadre du festival Aujourd'hui Musiques, du piano et de l'électro grâce à Vanessa Wagner et Murcof ou encore aux explorations azimutées d'un virtuose du flamenco contemporain, Israël Galvàn.

Au-delà d'une programmation diversifiée, le nouveau directeur de l'Archipel promet au public une immersion totale dans tous les espaces du théâtre.

« Quand on aime une œuvre, on est plus heureux, plus fiers aussi si on connaît son origine, son histoire, ses secrets. Je souhaite ouvrir plus encore les portes de l'Archipel (...) Je vous inviterai à monter sur le plateau, à jouer. Et ce n'est pas une façon de parler. Je le ferai ! »

Transversalité

Découvrir le théâtre autrement qu'assis dans un fauteuil, c'est le concept même des projets participatifs mis en place cette saison. À peine lancé, « L'Atelier des 200 » - projet présenté le 31/03 et le 1/04 2018 qui propose à 200 amateurs de partager deux jours de travail au plateau sous la direction de quatre personnalités des arts de la scène - a reçu une adhésion massive.

« Nous avons été un peu débordés par cette proposition car le projet a été pris d'assaut en une dizaine de jours », se félicitent les organisateurs.

Succès également pour la semaine de workshop initiée dans le cadre du spectacle  « Les Esqueiters » signé Nao Albet et Marcel Borras. Cette fois c'est la culture urbaine qui s'invite sur les planches avec des skateurs perpignanais totalement novices en théâtre invités à se confronter avec des philosophes (les 13 et 14/10).

Toujours sur le modèle de la confrontation artistique, « À propos de la beauté », le spectacle de Tomas Aragay et Sofia Asencio, propose à une vingtaine de seniors de s'immerger dans la pratique chorégraphique. À l'issue du stage, huit seniors seront sélectionnés pour participer à cette création.

Découvrir, rencontrer, pratiquer, s'amuser, observer...plus qu'un lieu de représentation, le Théâtre de l'Archipel entend se positionner comme un espace de création, d'échanges, de rencontres et de débats ouverts à tous. Une aventure artistique collective et humaine.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :