Senufo, aux origines de l’art

 |   |  151  mots
(Crédits : DR)
Jusqu'au 6 mars 2016 au musée Fabre de Montpellier, l'exposition "Senufo : Art et identités en Afrique de l'Ouest" invite à une plongée dans l'art Senufo né dans les sociétés initiatiques du Poro et du Sandogo, au nord de la Côte d’Ivoire.

Issues de collections privées et publiques d'Europe et d'Amérique du Nord, les 160 pièces (masques, statues, objets usuels) de cette exposition du Cleveland Museum of Art, dont Montpellier est l'unique étape européenne, invitent à une plongée dans l'art Senufo, né dans les sociétés initiatiques du Poro et du Sandogo au nord de la Côte d'Ivoire et dont la production, suite à de récents travaux, est aujourd'hui élargie à des foyer maliens et burkinabés. Très stylisées, réalisées pour la plupart par des artistes anonymes, ces pièces dont beaucoup ont été conçues pour s'inscrire dans un rituel, témoignent d'un imaginaire envoûtant qui influença le travail de maîtres de l'art moderne comme Pablo Picasso ou Fernand Léger.

« Senufo : Art et identités en Afrique de l'Ouest » au musée Fabre - 39 bd Bonne-Nouvelle à Montpellier - Tél. : 04 67 14 83 00

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :