Salon Ob’Art : Montpellier, fief des métiers d’art le temps d’un week-end

 |   |  604  mots
55 % des exposants du salon Ob'Art sont issus d'Occitanie
55 % des exposants du salon Ob'Art sont issus d'Occitanie (Crédits : Salon Ob'art)
Soutenu par Montpellier Méditerranée Métropole, le Salon Ob’Art ouvrira ses portes au Corum de Montpellier du 31 mars au 2 avril 2017. Cette 4ème édition se déroulera conjointement aux journées européennes des Métiers de l’Art.

Après une édition 2016 boostée par la volonté politique de Philippe Saurel de favoriser le développement économique de la filière d'excellence des métiers d'art à Montpellier, le Salon Ob'Art revient au Corum pendant trois jours. Si l'engagement financier de Montpellier Méditerranée Métropole n'a sensiblement pas augmenté (76 000 € contre 75 000 € en 2016), une convention de partenariat, en revanche, a été signée sur trois ans et une nouvelle salariée d'Ateliers Art de France est basée à Montpellier spécifiquement pour le salon.

Pour la reconnaissance des professionnels

Initié par Ateliers d'Art de France, syndicat professionnel organisateur de prestigieux salons (Maison§Objet, Ob'art Paris et Bordeaux, Révélations...) et qui fédère quelques 6000 artisans d'art, Ob'Art Montpellier est à ce jour le plus important salon des métiers d'art du Sud de la France. Ce sont plus de 10 000 visiteurs qui sont attendus dans le cadre de cette 4e édition accueillant 90 exposants.

Inscrit durablement dans l'agenda culturel de la ville, l'événement met l'accent sur la création locale et régionale avec cette année, près de 55 % des exposants issus de l'Occitanie. Tous ont été sélectionnés par un jury d'experts pour la qualité de leurs créations, produites en pièces uniques ou en petites séries.

« Ob'Art est un salon ouvert au grand public dont le concept est basé sur le travail de création lié à un savoir-faire de transformation de la matière. Chaque atelier qui expose a cette singularité, les œuvres étant réalisées dans leur intégralité à l'unité ou en petite série », explique Aude Tahon, présidente d'Ateliers Art de France depuis le mois de septembre.

Cette créatrice textile, formée à l'École Duperré (École Supérieure des Arts Appliqués), lauréate en 2006 du concours Jeunes Créateur des Ateliers, milite pour la défense et la reconnaissance des professionnels des métiers d'art qui contribuent au développement économique du secteur.

Une édition vivante et dynamique

En écho avec les journées européennes des métiers de l'art qui auront lieu ce week-end, une dizaine d'ateliers de démonstration permettra de découvrir les différents métiers de la restauration - marqueterie, vannerie, sculpture, ébénisterie etc...

Ainsi le collectif de créateurs, l'Atelier 217 (référence aux 217 métiers d'art existant dans la nomenclature officielle) proposera une démonstration du doreur Michaël Lelouche, tandis que le Lycée des Métiers d'Art Georges Guynemer à Uzès mettra en avant les travaux de fins d'études de ses étudiants formés aux métiers du bois, de la terre, du métal et du textile. Du mobilier de création signé Eric Wilmot aux photophores en dentelle de terre de Muriel Lovo en passant par les bijoux en verre de Catherine Cazes et les accessoires pour néo barbiers de Jean-Charles Claudel, l'édition 2017 se veut particulièrement « vivante et dynamique ».

« Ob'Art est une photographie à l'échelle du territoire de ce que sont les métiers d'art précise Aude Tahon. C'est une opportunité pour le public de découvrir ce milieu et d'acquérir des pièces fortes aux univers singuliers qui changent l'aperçu du quotidien. Ce ne sont pas de simples objets, derrière se cache la personnalité de chaque créateur. Leur travail de la matière s'inscrit dans une vérité de savoir-faire ancestraux ancrés dans notre époque. L'artisan d'art transmet un repère dans un monde de plus en plus virtuel. »

Entrée libre vendredi 31 mars. Samedi et dimanche : 6,50 €. Gratuit pour les moins de 18 ans. www.salon-obart.com

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :