Montpellier capitale mondiale de la gastronomie en Méditerranée ?

 |   |  611  mots
60 chefs venant de dix pays de la Méditerranée sont attendus sur cette 1e édition
60 chefs venant de dix pays de la Méditerranée sont attendus sur cette 1e édition (Crédits : Sud Corner)
Soixante chefs venant de dix pays méditerranéens, 37 étoilés, le guide Michelin partenaire officiel de cette 1e édition, du 27 au 29 mars à la Park&Suites Arena. C’est le casting d’exception du salon MAD (Méditerranée à Déguster) organisé à Montpellier qui, avec ce nouveau rendez-vous, brigue la place de capitale méditerranéenne de la gastronomie.

Montpellier deviendra-t-elle la capitale mondiale de la gastronomie en Méditerranée ? C'est le souhait de Montpellier Events, la société d'économie mixte en charge de la Park&Suites Arena, organisateur de ce nouveau rendez-vous culinaire dédié à la gastronomie méditerranéenne, au régime crétois et à l'alimentation santé, du vendredi 27 au dimanche 29 mars à Montpellier.

Avec son nom un peu fou et 15 000 visiteurs attendus pour cette première édition, MAD ambitionne de devenir « le salon de la gastronomie référent en Méditerranée », devant Marseille, Nice, où d'autres métropoles du sud réputées pour leurs traditions culinaires.

« Marseille a son rendez-vous professionnel, le Food'in Sud. Il n'y a pas d'équivalent pour le grand public dans le sud, qui offre une proposition aussi large autour de la gastronomie méditerranéenne », observe Jacques Pourcel, parrain de cette première édition avec son frère Laurent.

Les deux jumeaux (une étoile au Jardin des Sens à Montpellier) ont été rassembleurs pour ce festival qui réunit la crème des chefs régionaux : les disciples d'Escoffier, Gard aux chefs, les maîtres cuisiniers de France, les toques blanches de Béziers et Perpignan, le club Chefs d'Oc, et une floppée d'étoilés. À leurs côtés, des grands noms dans leurs pays : le trois étoiles italien Enrico Crippa "qui ne sort jamais de sa cuisine et fait une exception pour le MAD", aux dires de Sébastien Ripari, prestataire chargé du recrutement des chefs via son agence le Bureau d'Étude Gastronomique ; le libanais Maroun Chédid qui anime une master class le samedi 28 mars, etc.

Un nouveau salon pour concurrencer le Sirah

L'idée revient à Antoine Perragin, directeur général de Montpellier Events, et à la politique de rentabilité mise en place ces derniers mois par cet ancien de GL Events.

« À Lyon, il a participé au Sirah (le Salon international de la restauration, de l'hôtellerie et de l'alimentation, NDLR), observe Magali Berthod, directrice du festival MAD. À son arrivée à Montpellier, il a découvert une région riche, pour son terroir, ses vins, mais sans événements d'envergure pour les représenter ».

Cette place à prendre, « à occuper avant que des villes voisines y pensent », c'est le festival MAD, financé à 80 % par Montpellier Events, le reste étant supporté par la région à travers Sud de France (20 %).

Le programme sur trois jours est impressionnant : 60 chefs venant de dix pays de la Méditerranée (France, Espagne, Croatie, Liban, Grèce, Maroc, etc.), 37 chefs étoilés au guide Michelin et six Meilleurs ouvriers de France (MOF), une vingtaine de conférences dont neuf orientées sur la santé, dix master class par jour, "des battle" entre chefs s'affrontant autour d'un produit, d'une recette, etc.

C'est au Bureau d'Étude Gastronomique de Sébastien Ripari qu'a été confiée la mission de rassembler ces chefs : « Je voulais pour la première année, offrir à Montpellier un casting d'exception, comme pour un premier film, pour que l'on regarde cette région gastronomique peu connue », confie celui qu'on appelle « l'ami des chefs ». Étoilés ou pas, étrangers, languedociens, le choix de cet expert a été celui de l'ouverture à toutes les cuisines et styles de la Méditerranée, de l'Espagne à Israël.

« Je suis allé en Croatie, au Liban, en Israël, pays où le guide Michelin n'existe pas recruter ces chefs, confie-t-il. Tous viennent au MAD avec leur identité. Mais tous ont une approche identique de la gastronomie, ce que les mathématiciens appellent le plus petit commun multiple, à savoir de la cuisine bien faite, fraîche et qualitative".

Toutes les infos sur le site www.festival-mad.com

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/03/2015 à 0:36 :
Excellent article !
Ravie de voir que qu'une des photos de Sud Corner mette en valeur celui-ci.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :