Législatives : En Marche ! investit son 1er candidat dans l'ex-LR

 |   |  238  mots
Mireille Robert sera la candidate d'En Marche ! dans la 3e circonscription de l'Aude
Mireille Robert sera la candidate d'En Marche ! dans la 3e circonscription de l'Aude (Crédits : En Marche !)
Le mouvement fondé par Emmanuel Macron, candidat aux présidentielles, a dévoilé, le 6 avril, ses 14 premiers candidats officiellement investis pour les élections législatives de juin. Tous sont issus de la société civile. En Occitanie, trois femmes sont sur cette liste, dont l'une, Mireille Robert, se lancera dans l'Aude.

Emmanuel Macron l'a rappelé, le 6 avril, lors de son passage à L'Émission Politique de France 2 : En Marche !, le mouvement qu'il fondé en vue de l'élection présidentielle de 2017, ambitionne d'incarner le renouveau de la classe politique. La liste qu'En Marche ! vient de dévoiler, accessible sur ce lien, semble le confirmer en dévoilant les noms des 14 premiers candidats investis pour les législatives de juin : tous sont issus de la société civile.

C'est donc dans le département de l'Aude que s'alignera la première candidate officiellement choisie par En Marche ! dans l'ex-Languedoc-Roussillon. Mireille Robert (55 ans), enseignante, se présentera dans la 3e circonscription de l'Aude (Carcassonne), où elle devrait faire face, notamment, à André Viola, actuel président (PS) du Conseil départemental.

Dans l'ex-Midi-Pyrénées, et plus spécifiquement la Haute-Garonne, deux femmes sont investies : Elisabeth Toutut-Picard (62 ans), directrice adjointe du CHU de Toulouse, se lancera dans la 7e circonscription, tandis que Sandrine Morch (55 ans) s'attaquera à la 9e. Cette dernière a notamment été journaliste pour France 3.

Dans l'Hérault, En Marche ! a organisé, le 5 avril, une réunion départementale à l'Espace Dièze de Montpellier, avec Axelle Tessandier, déléguée nationale du mouvement, venue rencontrer plusieurs dirigeants de start-ups en vue (Matooma, Care Labs, Ziwit). La référente En Marche ! pour l'Hérault, Coralie Dubost, est elle-même fortement pressentie pour être investie sur une circonscription du département.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/04/2017 à 13:41 :
Que voilà de nombreuses compétences en économie et en entreprises !!!
a écrit le 10/04/2017 à 8:27 :
On sent monter le niveau de compétence. Qui sera le pilote politique de toutes ces compétentes économiques ? Car il s'agira bien, finalement, de gérer aussi et peut être surtout des affaires politiques.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :