Présidentielle : Macron en tête au national, Le Pen en force en région

 |   |  229  mots
Emmanuel Macron (EM) devance Marine Le Pen (FN) sur le plan national au soir du 1er tour, mais la tendance s'inverse nettement dans l'ex-LR.
Emmanuel Macron (EM) devance Marine Le Pen (FN) sur le plan national au soir du 1er tour, mais la tendance s'inverse nettement dans l'ex-LR. (Crédits : En Marche !/Front National)
Si Emmanuel Macron finit en tête du 1er tour avec 23,9 % des voix, il réalise un score bien plus mitigé en Occitanie. Avec 22,3 %, il est battu d’un cheveu par Marine Le Pen (22,9 %), et devance de peu Jean-Luc Mélenchon (22,1 %). Pire, il finit troisième dans les huit plus grandes villes de l’ex-Languedoc-Roussillon, sauf à Montpellier.

Emmanuel Macron (En Marche) a terminé en tête du 1er tour de l'élection présidentielle, le 23 avril, avec 23,9 % des voix, et devance Marine Le Pen (FN, 21,4 %), François Fillon (Les Républicains, 19,9 %), Jean-Luc Mélenchon (La France Insoumise, 19,6 %), loin devant Benoît Hamon (PS, 6,3 %), Nicolas Dupont-Aignan (La France Debout, 4,7 %), Jean Lasalle (1,2 %), Philippe Poutou (1,1 %), François Asselineau (0,9 %), Nathalie Arthaud (0,6 %), et Jacques Cheminade (0,2 %).

En Occitanie, le tiercé de tête est beaucoup plus resserré : Marine Le Pen s'impose de peu (22,9 %), devant Emmanuel Macron (22,3 %) et Jean-Luc Mélenchon (22,1 %). Au diapason de son score national, François Fillon est décroché (17 %), tandis que Benoît Hamon finit aussi mal qu'au national (6,5 %).

L'analyse dressée au soir du 1er tour, qui place l'ex-ministre de l'Économie en tête des votes dans les métropoles, ne se vérifie pas en Occitanie : c'est en effet Jean-Luc Mélenchon qui s'impose à Montpellier (31,4 %) et à Toulouse (29,1 %). Toutefois, Emmanuel Macron, avec 24,6 % des voix, devance nettement Marine Le Pen (13,3 %) dans l'ex-capitale du Languedoc-Roussillon.

Mais dans les sept autres villes les plus peuplées de l'ex-LR, Emmanuel Macron finit systématiquement en troisième position. La candidate du Front National s'impose à Béziers (31,2 %), Sète (27,7 %), Narbonne (25,8 %), Carcassonne (25 %), et Perpignan (25,8 %), tandis que Jean-Luc Mélenchon fait carton plein dans le Gard, à Nîmes (23,9 %) et à Alès (26,4 %). Le score d'Emmanuel Macron, sur ce territoire, varie entre 17,3 % (Sète) et 21,5 % (Carcassonne).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :