En colère, Carole Delga s'interroge : "L'Etat n'a plus de parole ? "

 |   |  456  mots
(Crédits : Rémi Benoit)
Carole Delga participait, jeudi 28 septembre, au 13e Congrès des Régions de France à Orléans. Elle dénonce, comme l'ensemble des présidents de Régions, les promesses non tenues du gouvernement sur ses engagements financiers.

Rupture du dialogue entre l'État et les Régions. Au 13e Congrès des Régions de France, le Premier ministre Édouard Philippe a confirmé, le projet de budget 2018 et la suppression d'un fonds...

Article réservé aux abonnés

Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/10/2017 à 15:30 :
Ah Carole Delga, "trésor des fèves et fleur des pois", égérie du radical socialisme briquette rose à la papa, propulsée par les francs maçons cassoulet et le groupe Baylet...Elle pleure aujourd'hui après avoir trouvé la soupe socialiste si bonne hier et elle a du mal à comprendre que le fameux "c'est gratuit c'est l'Etat qui paye" de son patron soit remis en cause...Qu'elle retourne bosser un peu ça lui fera du bien...
a écrit le 29/09/2017 à 16:33 :
"Du côté des services du Premier ministre, on affirme qu'il est "faux de dire que les moyens alloués par L'État aux Régions sont en baisse.""
Et votre avis, à la Tribune, quel est-il? Quand est-ce que vous le faites votre taff de journaliste? Quand est-ce que vous arrêtez de faire des articles "informatifs" pour ne pas contredire le gouvernement? J'ai tort? Alors faites votre travail et prouvez-le moi.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :