La Métropole de Montpellier et le Pays de l’Or contractualisent sur l’eau

 |   |  686  mots
De gauche à droite : Claude Duchesne (Pays de l'Or), Marie-Thérèse Bruguière (Saint-Aunès), Stephan Rossignol (Pays de l'O), Philippe Saurel (M3M) et René Revol (M3M, Régie des eaux de Montpellier).
De gauche à droite : Claude Duchesne (Pays de l'Or), Marie-Thérèse Bruguière (Saint-Aunès), Stephan Rossignol (Pays de l'O), Philippe Saurel (M3M) et René Revol (M3M, Régie des eaux de Montpellier). (Crédits : M3M)
Le 4 mai 2017, Montpellier Méditerranée Métropole et l’Agglomération du Pays de l'Or et la Ville de Saint-Aunès ont scellé une coopération des territoires sur l’eau et l’assainissement via deux conventions. Un nouvel engagement qui confirme le travail en commun entrepris par les intercommunalités voisines.

Le 4 mai, Philippe Saurel et Stephan Rossignol, respectivement président de Montpellier Méditerranée Métropole (M3M) et de l'Agglomération du Pays de l'Or, ont signé, avec Marie-Thérèse Bruguière, maire de Saint-Aunès, deux conventions autour de la ressource en eau : une nouvelle convention de raccordement de la commune de Saint-Aunès à la station d'épuration Maera, « issue d'une gestation de deux ans », précise Marie-Thérèse Bruguière, et une convention réglant la vente en gros d'eau potable entre M3M et l'Agglomération du Pays de l'Or pour les besoins de la commune de Saint-Aunès.

Depuis le 1er janvier 2015 et le nouveau contrat de délégation de service public pour la station d'épuration, le tarif pour les usagers a été ramené de 1,08 € HT/m3 à 0,91 € HT/m3. Quant au prix d'achat de l'eau, « il passe de 0,52 passe à 0,155 € HT/m3 », souligne, satisfait, Stephan Rossignol.

« Quand on achète de l'eau à la Métropole, elle vient de la source du Lez et elle est moins coûteuse à traiter que celle venant du Rhône », précise René Revol, vice-président de M3M, délégué à l'eau et à l'assainissement, président de la Régie des eaux de M3M.

L'élu précise qu'« actuellement, la station Maera (exploitée par Veolia, NDLR) traite 480 000 équivalents habitants, et montera à 750 000 équivalents habitants après un gros investissement à venir ». Mais il n'en dit pas plus : il faudra attendre la mi-juin et la fin du cycle électoral national pour en savoir plus.

« Du bon sens »

Si, un temps, les relations entre les deux intercommunalités de Montpellier et du Pays de l'Or ont été houleuses, elles offrent désormais le visage de l'apaisement. C'est d'ailleurs ce que s'appliquent à dire les deux présidents.

« Après la signature d'une convention réaffirmant le raccordement des communes d'Assas et de Teyran à la station d'épuration Maera en novembre 2016, cette nouvelle convention de raccordement de la commune de Saint-Aunès à la station d'épuration Maera ainsi que la convention réglant la vente d'eau potable en gros sont un nouvel acte qui vient symboliser la coopération de la Métropole avec les territoires voisins », indique Philippe Saurel.

« En termes de services à la population, les logiques de territoires doivent s'effacer face à la qualité du service, déclare quant à lui Stéphan Rossignol. C'est le cas concernant la distribution et le traitement de l'eau qui constituent des domaines d'échanges privilégiés entre l'Agglomération du Pays de l'Or et la Métropole de Montpellier au profit des usagers. Depuis quelques années, nos deux collectivités voisines ont ainsi noué des partenariats fructueux permettant d'une part au Pays de l'Or de fournir de l'eau aux communes limitrophes de Lattes et Pérols, et d'autre part à la métropole d'alimenter la commune de Saint-Aunès. Il s'agit là de bon sens, un bon sens qui bénéficie de l'entente constructive entre nos deux territoires. »

Des pistes de coopération « culture » et « sport »

D'autres coopérations entre les intercommunalités ont déjà porté leurs fruits, notamment en matière de transports entre Montpellier, Palavas et Mauguio-Carnon (lignes de bus Palavas-les-Flots/Carnon/arrêt tram Pérols, Mauguio/Montpellier Odysseum, navette aéroport La Grande-Motte/Carnon/arrêt tram Boirargues).

« Cette année, nous renouvelons ce que nous avions mis en place l'été dernier, une navette reliant le tramway (Parc des expositions, NDLR) et l'aéroport », ajoute Stephan Rossignol.

« Le monde change, il faut s'adapter vite, et l'adaptation, c'est la coopération avec les agglomérations voisines de la métropole, conclut Philippe Saurel. Avec le Pays de l'Or, c'est exemplaire sur le transport, l'eau et peut-être bientôt la culture et le sport. Des discussions sont engagées. »

Il s'agirait de faire profiter les scolaires ou les aînés du territoire du Pays de l'Or des équipements culturels de la Métropole montpelliéraine, et inversement de faire bénéficier les scolaires montpelliérains des centres d'entraînement du Pays de l'Or en matière de nautisme.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :