Les GRETA veulent renforcer leur offre e-learning

 |   |  315  mots
(Crédits : Reuters)
Comme tous les centres de formation, les GRETA (groupements des établissements scolaires) se voient obligés d’accroitre leur gamme de formations d’une offre e-learning, pour faire face à la réforme de la formation professionnelle. En parallèle, l’organisme fête cette année ses 40 ans.

En Languedoc-Roussillon, les GRETA (groupement des établissements scolaires, entreprise publique de formation continue adossée à l'Éducation Nationale) de l'académie de Montpellier ont formé près de 30 000 stagiaires en 2013, emploient 380 personnes et réalisent un chiffre d'affaire de 20 M€.

Si, comme l'assure le directeur régional, Michel Ravitsky, l'équilibre financier est atteint, les GRETA ne sont pas exemptés de se réformer, pour mieux répondre aux obligations de personnalisation de la formation voulue par la loi sur la formation professionnelle du 5 mars 2014.

« Nous devons mettre en place une formation plus adaptée, plus individualisée, détaille Michel Ravitsky. C'est un gros défi parce que cela devrait accroître nos coûts d'un point de vue administratif. L'une des solutions, est de développer la formation à distance ».

Un service qui existait déjà sur les secteurs de l'hôtellerie restauration mais sur lequel l'organisme entend passer à la vitesse supérieure et muscler son offre e-learning : le service a d'ores et déjà été renforcé par l'embauche d'un chargé de mission.

Economie d'échelles

En attendant les résultats de cette opérations, les GRETA régionaux devraient a minima maintenir leurs chiffres d'affaire pour 2014, qui est également l'année de leur 40e anniversaire. L'année coïncide aussi avec un plan de rationalisation du fonctionnement des établissements régionaux.

« Nous avons fusionné 14 GRETA pour parvenir à 6 groupements (un dans chaque département, sauf dans l'Hérault qui en compte 2, NDLR) en début d'année 2014, indique Michel Ravitsky. L'idée était de réaliser des économies d'échelle. En revanche, si les sièges ont disparu de villes comme Bédarieux (34), les établissements existent toujours comme lieu d'accueil de nos formations. Au total, nous comptons 200 établissements potentiels et nous réalisons au moins une formation par an dans 100 établissements. »

Au plan national, les groupements des établissements scolaires sont au nombre de 200.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :