Dentaire et numérique : la Faculté d'odontologie s'allie à Lyra

 |   |  388  mots
Olivier Rembry, de Lyra (à droite), fait une démonstration d'empreinte dentaire numérique sur un mannequin.
Olivier Rembry, de Lyra (à droite), fait une démonstration d'empreinte dentaire numérique sur un mannequin. (Crédits : DR)
Le 5 février, la Faculté d'odontologie de Montpellier a inauguré sa plate-forme d'enseignement-recherche sur les technologies numériques appliquées au dentaire. La mise à disposition de cet équipement par la société Lyra traduit un partenariat public-privé pour adresser la révolution numérique dans le secteur.

Les professions du secteur dentaire devraient fortement évoluer dans la décennie à venir, obligeant les praticiens à intégrer de nouvelles compétences. La plate-forme d'enseignements de la faculté est un lieu de formation et d'échanges autour des nouveaux protocoles de soins, comme la CFAO (conception, fabrication assistée par ordinateur) pour les empreintes dentaires ou la confection de couronnes et prothèses.

Un partenariat et 900 000 € d'investissements

Démarchée par la société Lyra, Philipe Gibert, directeur de la Faculté d'odontologie, a conclu un partenariat avec l'opérateur. Les étudiants et les chercheurs (environ 350 personnes) pourront bénéficier de l'équipement, mis à disposition gracieusement par Lyra. L'entreprise proposera également aux praticiens de toute la France un lieu de formation continue autour de ces dispositifs numériques.

"Lyra avait un projet intéressant, affirme Philipe Gibert. Ils travaillent avec plusieurs solutions, je n'aurais pas accepter un partenariat sur un seul produit."

Sans ce partenariat, un tel équipement aurait été très coûteux, d'après le doyen.

"L'odontologie est une spécialité qui demande des moyens pour former correctement nos étudiants aux gestes du métier", précise encore Philippe Gibert.

En octobre dernier, l'UFR avait déjà inauguré une salle de travaux pratiques, équipée d'outils modernes et de mannequins pour l'apprentissage. Elle représente un investissement de 450 000 €. Une première étape dans un plan de 900 000 € sur deux ans pour la rénovation des salles de TP. La deuxième tranche devrait être prête pour la rentrée de septembre 2018.

Lyra veut évangéliser les professionnels

La société parisienne Lyra est une filiale du groupe GACD, créée en 2013 et dédiée à la conception et intégration de solutions numériques de dentisterie.

"Nous sommes des fournisseurs mais aussi des intégrateurs sur d'autres solutions, détaille Olivier Rembry, directeur du développement chez Lyra. Nous sommes ravis de ce partenariat et aurons une coordonnatrice dédiée à la gestion de cette plate-forme."

Sur place, Lyra devrait mettre en place une formation minimum par mois en formation continue pour les praticiens. Elle participe également aux travaux pédagogiques, à la maîtrise des équipements et s'intéresse à la recherche sur les soins dentaires.

D'après Lyra, la France aurait du retard dans l'apprentissage numérique, 22 à 23 % des cabinets allemands seraient équipés, contre 5 % en France.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :