MBS passe le cap des 50 entreprises partenaires

 |   |  427  mots
MBS accueille 3 600 étudiants (dont 1 000 étrangers)
MBS accueille 3 600 étudiants (dont 1 000 étrangers) (Crédits : MBS)
Seule école de management avec plus de 50 % de financements privés, Montpellier Business School (MBS) annonce, le 7 février, la signature d'un 50e partenariat avec une entreprise, le groupe Ayming. Elle renforce aussi son positionnement à Dakar avec SAPCO, prestataire du gouvernement sénégalais.

Montpellier Business School (MBS) annonce la signature d'un partenariat avec le groupe Ayming, spécialisé dans le conseil financier. Il s'agit du 50e partenariat noué par l'école avec une entreprise, le précédent accord de ce type ayant été signé avec Asics (équipementier sportif, basé à Lattes), en janvier dernier.

"MBS est la seule école de management fonctionnant avec plus de 50 % de financements privés : cette part représente 23 M€ sur un budget de 45 M€, en hausse de 15 % en 2018, détaille Matthias Bauland, directeur général adjoint en charge du développement chez MBS. Quand on n'a plus de financements publics et que les droits scolaires ne représentent que 46 % de notre budget, cette démarche permet d'assurer l'autonomie et le développement de l'institution."

Ces dernières années, la politique de partenariats suivie par MBS s'est tournée vers des groupes implantés localement (Altrad, Dell, Vacalians...) ou des entreprises de dimension nationale, ONET et Derichebourg figurant parmi les dernières signatures. L'école montpelliéraine affichera, à la rentrée prochaine, neuf masters spécialisés co-construits dans le cadre de tels partenariats.

"MBS, avec 1 300 étudiants concernés, affiche aussi le plus gros pourcentage dans l'alternance : 90 % de nos étudiants en master font une à trois années en alternance, en majorité chez ces gros partenaires", poursuit Matthias Bauland.

Rayonnement accru au Sénégal

Sur le plan international, MBS annonce même un 51e partenariat, signé avec SAPCO (Société d'Aménagement et de Promotion des Cotes), une entreprise chargée par le gouvernement de piloter sa politique de développement touristique. L'école disposait jusqu'ici d'un structure de recrutement d'étudiants à Dakar (50 étudiants recrutés par an en moyenne), qui devrait évoluer en véritable campus à l'occasion de ce partenariat.

"Nous allons ouvrir un programme Bachelor à Dakar à la rentrée, que nous allons développer à travers des bourses que financera Sapco. Pour MBS, c'est un partenariat majeur car SAPCO est un organisme d'excellence du gouvernement sénégalais. De notre côté, nous allons les aider en accompagnant certains de ces dirigeants en formation continue", souligne Matthias Bauland.

Pour l'avenir, MBS prévoit toutefois de ralentir cette stratégie de partenariats, dont le compteur devrait rester à 50. "Nous allons opter pour la création d'un club des grands partenaires évoluant à l'international, et d'un deuxième club ouverts aux start-ups, qui viendront donc s'ajouter au 1er groupe des 50 partenaires", annonce Matthias Bauland.

MBS figure au 13e rang des écoles de management françaises. Elle accueille 3 600 étudiants (dont 1 000 étrangers) et gère un budget de 45 M€.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :