Cadres expérimentés, managers et dirigeants : comment donner un nouveau souffle à votre carrière ?

 |   |  698  mots
(Crédits : MBS)
Après plusieurs années d’expérience professionnelle, nombreux sont les cadres qui ressentent le besoin d’un nouveau souffle dans leur carrière. Changer de métier ou de secteur, aller vers de plus grandes responsabilités, créer ou reprendre une entreprise, acquérir de nouvelles compétences… La solution ? La formation continue et plus particulièrement l’Executive MBA pour faire un point sur soi-même, être acteur de son parcours professionnel et découvrir toutes ses potentialités.

Selon une étude de l'APEC publiée en 2019, la formation professionnelle continue, indispensable pour les cadres, est jugée par eux de façon très positive : compétences, évolution, épanouissement, investissement, adaptation, enrichissement, etc., les qualificatifs sont nombreux pour évoquer ses bienfaits.

Parmi les dispositifs possibles, l'Executive MBA reste aujourd'hui la formation des futurs cadres dirigeants.

53 % des professionnels intégrant un Executive MBA obtiennent de nouvelles responsabilités

L'Executive MBA ou EMBA (Executive Master of Business Administration) est une formation de haut niveau en management qui s'adresse aux cadres expérimentés à « haut potentiel ».

Elle offre une vision transversale et 360° du monde de l'entreprise : stratégie, marketing, finance, management des ressources humaines, comptabilité... La diversité des disciplines enseignées vise à rendre les futurs diplômés opérationnels, en les obligeant à sortir du cadre et à adopter une vision globale devant chaque problématique rencontrée.

Prérequis nécessaire : détenir à minima un diplôme de niveau BAC+3, une expérience professionnelle sur des postes à responsabilité et surtout avoir un projet professionnel solide.

Dans un contexte de transformations des métiers et des compétences, l'Executive MBA constitue un outil de valorisation à travers lequel les entreprises reconnaissent le potentiel de leurs cadres et investissent sur eux.

« 53 % des professionnels intégrant un Executive MBA obtiennent de nouvelles responsabilités dans leur fonction actuelle, et 41 % bénéficient d'une promotion, et ce même avant d'être diplômés », selon une étude menée par l'Opinion.

Comment choisir son Executive MBA ?

Choisir son EMBA n'est pas chose facile, il est important de se poser les bonnes questions pour trouver le bon.

Tout d'abord, la formation va-t-elle me permettre de faire évoluer ma carrière professionnelle ? Le nombre et la qualité des cours dispensés sont-ils suffisants pour représenter un vrai plus ? Le diplôme obtenu sera-t-il valorisé par mon entreprise ou un futur employeur ?

Au-delà de la technique, un Executive MBA a pour objectif de former des leaders, d'optimiser la capacité de prise de décision stratégique, de développer les compétences managériales en
travaillant à identifier ses modes de fonctionnement personnels et à questionner ses pratiques professionnelles.

A surveiller : accréditations internationales, corps professoral et nombre d'heures de face à face

Une formation de qualité devra donc mêler l'apport de professionnels reconnus à l'expertise d'enseignants-chercheurs capables de donner un recul théorique appuyé sur leur travaux académiques. La composition du corps professoral est donc à analyser. Et vu l'ambition affichée, point de formation sérieusement complète en deca des 400 heures.

L'Exécutive MBA étant un diplôme d'origine anglo-saxonne, c'est du côté des accréditations internationales qu'il faut chercher les preuves de qualité académique comme de valeur perçue par les entreprises. Le britannique AMBA (Association of MBAs) est le principal accréditeur pour les MBA, et le plus ancien. L'américain AACSB et l'européen EFMD, via ses labels EPAS et EQUIS, sont également incontournables.

Autre question qui taraude les candidats : faut-il choisir des programmes en un an ou en deux ? Si les possibilités d'évolution ne sont pas très différentes, ils ne s'adressent pas tout à fait aux mêmes profils. Pour un changement de carrière et si l'on est ou l'on peut se rendre disponible, la formation peut être concentrée sur un an. Les formules « part-time » sur deux ans permettent en revanche de cumuler une activité professionnelle avec des cours quelques jours par mois.

L'exemple de Montpellier Business School

A Montpellier, le seul Executive MBA délivré par une école membre de la Conférence des Grandes Ecoles est celui Montpellier Business School. Il délivre un diplôme de niveau bac+5 triplement accréditée (AACSB, AMBA et EQUIS), garantie de la qualité académique des 500 heures de cours en face à face, des séminaires, projets de groupe, études de cas et sessions de coaching individuel.

Dispensé intégralement en français et résolument tourné vers l'expérientiel, l'EMBA de Montpellier Business School est construit autour des objectifs d'emploi et des projets professionnels de chaque participant.

  • Contactez Marie-Lise Raymond, Responsable Commercialisation et Recrutement : 06 16 67 61 58 - [email protected]

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :