MBS acteur majeur de la transformation sociétale des entreprises

ARTICLE PARTENAIRE - Transformation environnementale, digitalisation, soft kills… MBS est sur tous les fronts pour accompagner au mieux les entreprises et aider les dirigeants à relever les défis économiques et sociétaux d’aujourd’hui et demain.

4 mn

Pierre-Emile Ramauger, Directeur du Développement et Relations Entreprises chez MBS
Pierre-Emile Ramauger, Directeur du Développement et Relations Entreprises chez MBS (Crédits : MBS)

Depuis sa création en 1897, MBS se mobilise aux côtés des entrepreneurs. Avec plus de 3 000 collaborateurs formés en France ou à l'international et une offre pédagogique adaptée, l'école se veut au plus proche des problématiques actuelles du monde entrepreneurial. Rencontre avec Pierre-Emile Ramauger, Directeur du Développement et Relations Entreprises.

La Tribune : Diplômé de MBS, vous avez « ré-intégré » l'école il y a six ans après un parcours de responsable financier au sein des groupes Bouygues puis Bolloré. Quel est votre fonction exacte au sein de MBS ?

Pierre-Emile Ramauger : Je supervise la promotion de notre offre de formation initiale et continue dédiée aux candidats individuels ou entreprises, en France et à l'international. Nos équipes s'appuient sur des experts sectoriels capables de répondre de façon précise aux enjeux individuels et institutionnels de formation, de réorientation, de création d'entreprise, de recrutement et marque employeur.

Chaque entreprise ayant des besoins spécifiques, quel type de programme proposez-vous ?

P-E.R. : Nous avons un panel de solutions qui va du module de quelques heures en distanciel, sur des thèmes comme le management inclusif ou le développement Commercial ; à des formats certifiants plus longs, comme le pilotage de Business Unit par exemple ; jusqu'à des programmes diplômants plus longs tels l'Exécutive MBA (niveau Bac+5). Une offre de formation qui va s'étoffer puisque dès la rentrée de septembre, nous allons proposer un Executive Bachelor (niveau Bac+3).

Qui sont vos clients ?

P-E.R. : Des cadres de haut niveau mais également Managers intermédiaires. Nous avons par exemple des ingénieurs en reconversion qui ont un projet de création d'entreprise et ont besoin de compétences managériale, financière, juridique, commerciale... Nous travaillons aussi bien avec des groupes internationaux et nationaux (Air France, Nicollin, Volkswagen, Hyundai, Onet, SFR, Banque Populaire, Rexel...) que des TPE/PME régionales (Esteban, le CRGE Occitanie...).

De quelle façon la crise sanitaire a-t-elle impacté votre activité ?

P-E.R. : De nombreuses entreprises ont souhaité attendre le retour en présentiel car la dynamique d'apprentissage de groupe est très importante sur les formations longues. En revanche, nous développons encore d'avantage le distanciel.

Nous proposons désormais un Doctorate of Business Administration entièrement en ligne et en anglais. Ce niveau bac +8 a vocation à accompagné des collaborateurs en France mais surtout à l'international.

Des modules courts en distanciel ont également été développés et ont remporté un franc succès, je pense notamment au « Management inclusif et RSE », ou encore « Management & Leadership ». Nous avons également lancé des programmes hybrides (mêlant présentiel et distanciel) tel que « Stratégie et Business Development » ou encore « 10 jours pour réussir sa reprise d'Entreprise »

Le distanciel est donc devenu un enjeu pour MBS ?

P-E.R. : Pour développer le marché international, le distanciel permet de déployer l'expertise de nos enseignants chercheurs dans des domaines tels que le digital, l'IA, le Marketing, le Leadership, le développement commercial, la RSE ou encore le management inclusif. Nous réalisons aujourd'hui 15% de notre chiffre d'affaire à l'international.

Quels sont actuellement les domaines de prédilection des entreprises ?

P-E.R. : Nous accompagnons de plus en plus d'entreprises sur leur transformation environnementale, avec des prestations d'audit, de conseil et de déploiement/implémentation. Nous avons un référentiel ainsi que des experts en RSE pour accompagner l'entreprise sur une stratégie d'amélioration continue, dimensionnée en fonction de ses besoins.

La vente et le commerce sont également au cœur des enjeux des entreprises tant le digital et le numérique impactent tous les secteurs. Par ailleurs, nous accompagnons les entreprises et leurs collaborateurs sur les sujets transverses, sur des formats packagés ou sur-mesure, sur l'intégralité des sujets de pilotage d'entreprise : élaboration et supervision de la stratégie, politique financière, pilotage budgétaire, management des équipes, stratégie commerciale et développement des marchés, supply chain, achats, relation client...

Enfin, le parcours de management généraliste est toujours très prisé pour les reconversions ou les évolutions professionnelles.

Selon vous, quelles sont les perspectives structurelles ?

P-E.R. : Dans un contexte où les entreprises sont sans cesse poussées à s'adapter aux nouveaux besoins émergents, l'enjeu est de préparer aux mieux le collaborateur de demain sur des compétences transverses. L'essor de l'ère digitale et le développement de l'IA ont rendu volatiles les compétences techniques acquises par un individu durant son parcours. Dans une perspective d'alignement stratégique, les soft kills, ou compétences comportementales, sont très recherchées et différenciantes. Elle sont ainsi devenues une référence et un capteur fiable de recrutement. Les méthodes mises en place par MBS afin d' identifier et de valoriser ces soft kills s'avèrent être l'une des solutions les plus durables et performantes pour une entreprise.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.