Construction : ForInteX veut faire du matching entreprises/indépendants

 |   |  525  mots
Maxime Mirabeau et Julie Cottineau, fondateurs associés de ForInteX.
Maxime Mirabeau et Julie Cottineau, fondateurs associés de ForInteX. (Crédits : DR)
ForInteX lance, le 10 septembre, une plate-forme destinée au secteur de la construction et dont la vocation est de faire matcher les besoins des entreprises et les compétences des indépendants pour les marchés internationaux. La start-up pousse vient d’intégrer le BIC à Montpellier.

Maxence Mirabeau, le fondateur de la start-up ForInteX, part d'un double constat : « La génération qui arrive travaillera différemment : les jeunes ne veulent plus passer vingt ans dans la même boîte, le salariat va diminuer et l'indépendance augmenter. Il faut donc faciliter la mobilité et développer des outils pour favoriser le travail en freelance. Par ailleurs, les entreprises ont des difficulté à faire bouger leurs ingénieurs et ont donc des problèmes pour trouver des compétences à l'export ».

C'est pour offrir une réponse à cette problématique qu'il lance, lundi 10 septembre, la plate-forme FIX, une plate-forme qui met en relation les acteurs du conseil, de l'ingénierie, de la construction, de l'exploitation et du financement de projets avec les indépendants du secteur (techniciens spécialisés, ingénieurs, développeurs, financiers, formateurs) pour les marchés internationaux, principalement Afrique et Europe.

Sa valeur ajoutée : un algorithme qui identifie, sans autre intermédiaire, les meilleurs profils correspondant aux caractéristiques des projets ou missions proposés.

Profil en ligne

« 14 entreprises ont déjà manifesté leur intérêt et la Fédération interprofessionnelle des métiers de la qualités de l'air est partenaire de notre plate-forme, déclare Maxence Mirabeau, qui a passé dix-sept ans dans le secteur de la construction à l'international en Afrique, Espagne, Antilles, Pérou, Mexique, etc. Du côté des freelance, nous en avons une centaine déjà préinscrits. Chaque freelance qui s'inscrit dispose, pour étayer son profil, d'une boutique en ligne dans laquelle il peut mettre des documents, une vidéo, ses compétences métiers et les projets sur lesquels il a déjà travaillé, etc. La difficulté est de capturer ces indépendants. C'est pourquoi nous allons lancer une importante campagne sur LinkedIn et Facebook. »

Si les inscriptions pour les travailleurs indépendants sont gratuites, les entreprises cherchant des compétences sur la plate-forme doivent payer un abonnement annuel.

Frédéric Mazzella, conseiller spécial

ForInteX a été créée en région parisienne par Maxime Mirabeau et son associée Julie Cottineau pour des raisons de facilité. Sélectionnée en juillet dernier, la start-up a fait son entrée au BIC de Montpellier et s'y est installée début septembre.

« Nous souhaitons que cette plate-forme de travail collaboratif puisse être louée et des fédérations ou de grands groupes par exemple viennent la chercher pour leur propre industrie », se projette le fondateur.

Deux business angels ont déjà investi dans ForInteX, selon Maxime Mirabeau. Il annonce envisager une prochaine levée de fonds afin de développer une version en anglais, de rendre la plate-forme responsive ou d'améliorer ses fonctionnalités, « par exemple, que les indépendants aient une boîte à outils avec des comparatifs d'assurance ou des conciergeries de voyage, et côté entreprises, qu'elles aient accès à de la documentation stratégique », précise-t-il.

Et pour ce tour de table, Maxence Mirabeau s'est adjoint un « conseiller spécial » qui pourrait appuyer favorablement cette croissance financière,  en la personne de Frédéric Mazzella, le président-fondateur de BlaBlaCar...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :