IBM : 150 salariés pourraient être concernés par le PSE et la scission à Montpellier

 |  | 659 mots
Lecture 3 min.
IBM a annoncé qu'il allait se délester de son activité historique (activités d'hébergement et de gestion de services et d'infrastructures) en la basculant dans une nouvelle société qui sera créée fin 2021, pour mieux se concentrer sur le marché porteur du cloud et de l'intelligence artificielle.
IBM a annoncé qu'il allait se délester de son activité historique (activités d'hébergement et de gestion de services et d'infrastructures) en la basculant dans une nouvelle société qui sera créée fin 2021, pour mieux se concentrer sur le marché porteur du cloud et de l'intelligence artificielle. (Crédits : DR)
Inquiétude chez les salariés d’IBM à Montpellier : l’annonce par le géant américain de la suppression d'environ 1.200 salariés en France pourrait concerner une centaine de personnes sur le site languedocien. Une réduction d’effectifs qui interviendra avant une réorganisation d’envergure : la scission d’IBM en deux sociétés d’ici fin 2021, et 50 salariés montpelliérains qui pourraient basculer…

Dans le cadre des accords GPEC signés chez IBM France, des plans de départs volontaires de fin de carrière et pré-retraite sont mis en œuvre tous les ans afin de gérer une pyramide des âges vieillissante. Selon Yannick Édouard, délégué CFE-CGC à Montpellier et trésorier du CSE grand Sud chez IBM France, cela se traduit chaque année par quelque 300 à 400 départs non contraints.

Cela a ainsi concerné 40 salariés du site montpelliérain début 2020. Sur ce site, qui emploie aujourd'hui 450 salariés, sont rassemblées les activités du centre accueil clients, de supply-chain et de réparation de serveurs et data-centers. A son apogée dans les années 1980, le site a compté jusqu'à 3.300, « et sur les dix dernières années, on est passé de 1.000 à 450 », précise...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :