En Occitanie, BeGenius va lancer son Academy pour former des champions d’e-sport

BeGenius, association montpelliéraine d’e-sport devenue entreprise en 2020, prépare la création, sur la Métropole de Montpellier, de la première école de formation destinée à la professionnalisation de joueurs. Retardée par la crise sanitaire, elle devrait ouvrir en 2022, et sera soutenue par l’un des sponsors de BeGenius, la Banque Populaire du Sud.
Cécile Chaigneau

4 mn

A Montpellier, BeGenius, l'un des plus anciens clubs de e-sport français en activité, veut maintenant fonder la BeGenius Academy pour professionnaliser des joueurs.
A Montpellier, BeGenius, l'un des plus anciens clubs de e-sport français en activité, veut maintenant fonder la BeGenius Academy pour professionnaliser des joueurs. (Crédits : DR)

« BeGenius est un club de e-sport (pratique compétitive de jeux vidéo, en ligne ou en physique, seul ou en équipe, NDLR) basé à Montpellier, et un des plus vieux clubs français en activité puisque fondé en 2011, rappelle en préambule Geoffroy Lacour, président BeGenius. Nous avons 50 membres - 25 joueurs en France (présents sur cinq jeux, NDLR) et 23 membres dans le staff - et environ 30.000 fans sur nos réseaux sociaux. Nous avons remporté des compétitions comme l'Occitanie e-sport en 2019, le tournoi Rocket Ligue, la Catalane sur FIFA, etc. Chez BeGenius, nous sommes semi-professionnels tendant vers la professionnalisation, c'est à dire que nos joueurs sont payés mais pas le staff. »

Sorti des seules chambres d'adolescents, l'e-sport se conçoit désormais comme une pratique sportive, comparable au jeu d'échec, sur un principe de compétition en présence d'institution encadrant et réglementant l'activité.

L'e-sport connaît un engouement certain partout sur la planète. Selon BeGenius, il y aurait ainsi quelque 7,3 millions de consommateurs (ayant regardé au moins une compétition d'e-sport) en France, et les revenus du marché mondial de l'e-sport, impacté par la crise sanitaire, serait estimé à près d'un milliard de dollars pour 2020. L'une des finales des derniers Mondiaux du jeu League of Legends était suivie en direct sur internet par près de 44 millions de personnes à travers le monde...

Des business-modèles en cours de construction

BeGenius, créée sous statut associatif et transformée en société en 2020, est incubée comme une startup chez Incub'Sport, et adhérente de la French Tech Montpellier. Elle annonce "figurer aujourd'hui parmi le top des 8 meilleures structures françaises d'e-sport et être numéro 1 en région Occitanie".

Dans cette activité montante, et alors que les business-modèles de l'e-sport sont en cours de construction, se pose la question de la formation et de la professionnalisation des joueurs. Car c'est dans le vivier des joueurs amateurs que se trouvent probablement les champions de demain. C'est la raison pour laquelle sur la feuille de route de BeGenius, il y a la création d'une Genius Academy avec l'ambition d'offrir un tremplin vers le monde professionnel.

Son objectif est triple : former des joueurs professionnels de jeux-vidéo avec une prise en main par des équipes dédiées à leurs performances, comprendre les nouveaux métiers associés à l'e-sport (coach, manager, streameur) et sensibiliser les jeunes et les parents à la pratique et aux éventuelles dérives de l'e-sport.

« Aujourd'hui, nous avons cinq à six demandes par jour pour rentrer dans le club, souligne Geoffroy Lacour. Notre projet est de calquer le modèle administratif d'un club de sport professionnel : le club gère les joueurs et organise les événements, adossé à un centre de formation qui forme des joueurs. Aujourd'hui, il existe peu de structures qui peuvent former les jeunes qui veulent devenir professionnels. Souvent, ils sont donc autodidactes, se font repérer et intègrent un club. »

« Demain, l'e-sport représentera une économie forte »

Le club est ambitieux, annonçant d'emblée vouloir créer plusieurs Genius Academy en Occitanie, « car selon le baromètre France E-sport 2020, c'est la région Occitanie qui bénéficie du pourcentage le plus élevé d'e-sportifs amateurs sur son territoire, soit 3,7% », affirme Geoffroy Lacour.

Pour l'heure, il s'attelle à créer la première école quelque part sur le territoire de la Métropole de Montpellier (le lieu n'est pas encore déterminé mais le maire de Castelnau-le-Lez a été approché...). Le projet a été retardé par la crise sanitaire.

« On espère que la 1e ouvrira en 2022, confie Geoffroy Lacour. L'idée, c'est d'avoir 10 à 12 set-up (matériel complet pour jouer, NDLR) sur la première Genius Academy, ce qui permet d'accueillir 10 à 12 personnes par heure. Elle comprendra deux divisions : une destinée aux meilleurs joueurs pour travailler la performance, et une dédiée à la découverte pour des jeunes qui veulent découvrir et comprendre les bases de plusieurs jeux. »

A défaut d'avoir un lieu et une date d'ouverture, BeGenius a déjà un partenaire solide : la Banque Populaire du Sud.

« Notre volonté est de trouver un sujet novateur sur les jeunes via l'e-sport, commente Sébastien Mellado, le directeur communication de la Banque Populaire du Sud, qui prône le partage de valeurs comme le travail d'équipe, l'équité, l'inclusion ou la performance. Il y a une forte émulation autour de ces pratiques. Par ailleurs, le groupe BPCE est partenaire premium des JO Paris 2024 et l'hypothèse existe que l'e-sport soit un jour une discipline olympique... Demain, l'e-sport représentera une économie forte. Nous devenons donc sponsor du club. Il faut appréhender le sujet comme si c'était un club de sport. Et pourquoi pas aller jusqu'à être le parrain d'un ou deux e-sportifs ! »

« Au-delà des financements, ce sponsor est une marque forte, nous ouvre des portes et nous apporte de la crédibilité », indique Geoffroy Lacour.

Cécile Chaigneau

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.