E-learning : Studi accélère sur le continent africain

Si l’e-learning était déjà un mode pédagogique très prisé, il a été accéléré par la crise sanitaire. Le groupe montpelliérain Studi Digital Education, dont c’est la spécialité, poursuit sa croissance. En attendant d’emménager sur près de 10.000 m2 en 2023, le pure-player de la formation déploie ses formations en Afrique et vise l’Europe.
Cécile Chaigneau

2 mn

Pierre Charvet, P-dg de Studi, veut faire monter le groupe en puissance sur l'offre de e-learning à destination de l'Afrique francophone.
Pierre Charvet, P-dg de Studi, veut faire monter le groupe en puissance sur l'offre de e-learning à destination de l'Afrique francophone. (Crédits : DR)

L'école montpelliéraine Studi Digital Education (qui fait partie du groupe Galileo Global Education depuis trois ans), spécialisé dans l'e-learning, accompagne les trajectoires d'évolution ou de reconversion professionnelles, avec des formations allant du CAP au BAC+5, reconnues par l'État, notamment dans des secteurs et métiers en tension (gestion de paie, RH, marketing, finances, expertise-comptable). Le groupe, qui emploie 580 collaborateurs (dont 450 à Montpellier mais aussi Soisson et Paris), annonce 58.000 apprenants en cours de formation.

« Nous avons également quelques collaborateurs à Dakkar et bientôt en Angleterre, annonce Pierre Charvet, cofondateur et P-dg de Studi, à La Tribune. La crise sanitaire du Covid-19 a agi comme un accélérateur sur les activités de e-learning. Nous serons 680 collaborateurs dans un mois et 900 à terme. Nous recrutons beaucoup à Montpellier, notamment 70 conseillers en formation à Montpellier pour juillet. Nous recrutons aussi des conseillers pédagogiques. »

L'Institut des savoir-faire en Afrique

En 2023, le groupe rassemblera l'ensemble de ses collaborateurs montpelliérains, actuellement répartis sur différents sites, dans un seul bâtiment à Pérols, un programme tertiaire neuf de 9.545 m2 dans lequel Studi sera locataire.

Pierre Charvet annonce des ambitions nouvelles : s'implanter en Europe et accroître son activité en Afrique : « En 2022, nous voulons aller sur le marché européen... Aujourd'hui, nous sommes concentrés sur le marché français et francophone et nous avons lancé, début 2021, ISM Online en Afrique pour former des cadres et futurs cadres de l'Afrique occidentale francophone. L'an prochain, nous voulons proposer une offre grand public à prix abordable, dans des métiers transversaux comme la finance, la comptabilité, la gestion, le commerce, le management. Nous sommes en train de travailler sur la pédagogie, notamment avec nos centres-relais au Sénégal. Cette offre, qui démarrera en septembre jusqu'à se déployer largement en 2022, est pour l'heure baptisée ISF, Institut des savoir-faire ».

Bientôt le sport, le tourisme, le design

Il y a un an, en juin 2020, Studi avait ouvert le Digital Campus Live, dédié aux métiers du digital et proposant une dizaine de formations longues et courtes.

« C'est une belle réussite car la filière de l'IT est très porteuse, assure Pierre Charvet. Nous allons lancer de nouvelles formations sur les infrastructures réseaux... En parallèle, nous allons aussi lancer en septembre des formations dans de nouvelles filières : le sport, le tourisme, le design. Soit plus de trente nouveaux parcours ».

Le dirigeant annonce avoir remporté récemment deux gros marchés publics : un auprès de Pôle Emploi dont Studi est un partenaire officiel depuis fin 2020 pour des formations financées par Pôle Emploi, et un auprès de la Région Ile-de-France « pour former 2.000 demandeurs d'emploi aux métiers de la communication digitale ».

Cécile Chaigneau

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.