Arcadie adopte le modèle d’holacracie

 |   |  507  mots
(Crédits : Edouard Hannoteaux)
L’entreprise gardoise, spécialisée dans la production d’épices et de plantes médicinales bios, a décidé d’adopter un nouveau modèle de gouvernance, l’holacracie. Une forme d’entreprise dite « libérée » encore peu développée et qui colle bien à la philosophie générale de la société.

« L'holacracie est un système d'organisation de la gouvernance fondé sur la mise en œuvre formalisée de l'intelligence collective. Opérationnellement, elle permet de disséminer les mécanismes de prise de décision au travers d'une organisation fractale d'équipes auto-organisées. Elle se distingue donc nettement des modèles pyramidaux. »

Telle est la définition que donne en préalable l'entreprise gardoise (Mejannes-les-Alès) Arcadie, spécialisée dans la production d'épices et de plantes médicinales bios, qui annonce qu'elle vient d'adopter un nouveau système organisationnel après que son fondateur, Bernard Kimmel, a passé la main à ses enfants l'an dernier.

« Arcadie a toujours été une entreprise libérée, et on sentait qu'on avait besoin de plus de structuration, explique Matthieu Brunet, membre du directoire et co-dirigeant (avec Manuel Brunet, Moïra Brunet, Laurence Tissier) et membre du Cercle Communication et marketing. Notre arrivée au directoire a coïncidé avec le moment où il fallait changer de braquet. Nous avons observé, parmi les entreprises dites "libérée" certaines qui s'étaient développées sans enfermer les gens dans une hiérarchie. Nous avons lancé une concertation...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :