Covid-19 : Bipsoin aide les établissements de soin à trouver du personnel

 |   |  482  mots
Trouver dans l'urgence du personnels de soin qualifié et disponible, une gageure parfois complexe, surtout en temps de crise sanitaire.
Trouver dans l'urgence du personnels de soin qualifié et disponible, une gageure parfois complexe, surtout en temps de crise sanitaire. (Crédits : Reuters)
La start-up Bipsoin, hébergée au BIC de Montpellier, permet aux établissements sanitaires et médico-sociaux de recruter en urgence des professionnels disponibles, qualifiés et de proximité. Durant la crise du Covid-19, elle ouvre sa plate-forme gratuitement aux établissements pour les aider à trouver du personnel rapidement.

Créée en 2017 par Dominique Diaz et Sylvain Secondy et hébergée au BIC de Montpellier, la start-up Bipsoin propose une solution de mise en relation et d'appui RH permettant aux établissements de soin de faire appel en urgence à des professionnels de la santé et du médico-social, pour pallier les absences de toutes sortes.

Comment ça marche ?

« Les établissements de soin souscrivent un abonnement qui leur donne accès à notre base de données de personnels qualifiés, avec leurs plages de disponibilité, explique Sylvain Secondy. A ce jour, notre base de données compte 3 000 infirmiers, aides-soignants, agent de service hospitaliers, accompagnant éducatifs et sociaux et travailleurs sociaux, essentiellement en région parisienne. Et nous avons 63 établissements abonnés, principalement en Ile-de-France, dans le Grand Est et un peu en Bourgogne... C'est un secteur très contraint en termes financiers, et qui n'a quasiment pas de solutions - à part l'intérim, ce qui leur coûte cher - pour trouver des remplaçants à la volée. »

Déjà sollicités par 16 établissements

La crise sanitaire générée par la pandémie du Covid-19 donne un sens encore plus aigu aux prestations proposées par Bipsoin, qui a décidé de faire un geste.

« Aujourd'hui, nous permettons aux établissements de soin de faire une inscription express et de remplir un formulaire où ils indiquent leurs besoins et nous, nous nous chargeons de trouver les personnes disponibles dans notre base de données, le tout gratuitement durant toute la durée de la crise, déclare Sylvain Secondy. Nous avons déjà été sollicités par 16 établissements, et nous enregistrons de plus en plus de demandes. Notre base de données de professionnels de santé s'étoffe grâce à l'information qui circule sur les réseaux sociaux, mais surtout par le bouche-à-oreille et par l'information que l'on fait auprès des Instituts de formation d'aides-soignants ou d'infirmiers. »

La demande du secteur du maintien à domicile

Si la cible première du dispositif est le secteur médico-social, Sylvain Secondy annonce qu'il vient d'être contacté par un organisme de services à la personne, intéressé par la prestation pour son propre secteur.

« Du fait de la crise, il nous a mandaté pour créer le pendant de Bipsoin sur le maintien à domicile. Cette semaine, nous avons mobilisé une équipe de choc pour adapter notre solution à ce secteur. Elle devrait être déployée la semaine prochaine en Ile-de-France et rapidement ensuite sur tout le territoire national. »

La start-up espère mener à bien l'augmentation de capital qu'elle avait lancée avant la pandémie auprès de business-angels montpelliérains et de love-monnayeurs. Ce qui lui permettrait de recruter, et probablement plus vite qu'elle ne l'avait programmé : « Nous sommes trois associés et jusqu'ici, nous n'avions pas de salariés, mais la situation va nous obliger à recruter cinq personnes rapidement ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :