Bertin Nahum et Ludovic Le Moan intègrent le Conseil national du numérique

 |   |  381  mots
Bertin Nahum (gauche) et Ludovic Le Moan (droite) intègrent le CNNum
Bertin Nahum (gauche) et Ludovic Le Moan (droite) intègrent le CNNum (Crédits : DR)
Un décret, publié le 8 février, a révélé les 30 nouveaux membres du Conseil national du numérique. Bertin Nahum, président de Medtech (Montpellier, 34), et Ludovic Le Moan, P-dg de Sigfox (Labège, 31) intègrent cet organe chargé de conseiller l'État sur le numérique et son impact sur la société et l'économie.

Bertin Nahum, fondateur et président de la société montpelliéraine Medtech, figure sur la liste des 30 nouveaux membres du Conseil national du numérique. La composition de cet organisme national, créé en 2011 et chargé de conseiller l'État sur les questions posées par le développement du numérique, a été rendue officielle par un décret du gouvernement, publié le 8 février, quelques jours après la nomination de Mounir Mahjoubi (BETC Digital, Paris) comme nouveau président du CNNum, en remplacement de Benoît Thieulin.

Bertin Nahum à l'honneur

Medtech, créée en 2002, développe des dispositifs robotiques innovants d'assistance aux gestes médico-chirurgicaux. La société (CA prévisionnel 2016 : 20 M€) a obtenu, en janvier, l'homologation FDA d'un des ses robots d'assistance à la chirurgie mini-invasive de la colonne vertébrale pour le diffuser sur le marché américain.

« C'est un réel honneur et une véritable fierté de rejoindre le Conseil national du Numérique, déclare Bertin Nahum. En tant que membre, j'aurai à cœur de contribuer aux missions de cette institution devenue incontournable dans un monde de transitions numériques, aux côtés de personnes de renom, sous l'impulsion du nouveau président Mounir Mahjoubi. »

Deux Toulousains également nommés

Par ailleurs, deux Toulousains font aussi leur entrée au CNNum : Ludovic Le Moan, P-dg de Sigfox, et Carole Zisa-Garat, fondatrice de Telegrafik. Tous les deux viennent du secteur des objets connectés.

Parmi les autres membres, on note la présence d'une proche de Ludovic Le Moan, Marie Ekeland, fondatrice du fonds Daphni, qui pourrait bientôt investir dans l'IoT Valley, à Labège. Guy Mamou-Mani, président du Syntec numérique, est également nommé, deux même que le Toulousain Jacques Cremer, chercheur en économie à TSE.

Les missions du CCNum ont été redéfinies et étendues en décembre 2012. L'organisme, sous la présidence de Benoît Thieulin, a mené, en 2015, une concertation nationale sur l'ensemble du territoire national, qui a alimenté la stratégie numérique du gouvernement dévoilée en juin 2015 et le projet de loi pour une "République numérique" voté en 1e lecture à l'Assemblée nationale le 26 janvier dernier.

Retrouvez sur ce lien l'interview de Benoît Thieulin réalisée par Objectif Languedoc-Roussillon en octobre 2015.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :