Vincent Gatin, nouveau responsable de l’agence Lozère Développement

 |   |  328  mots
(Crédits : DR)
L’agence économique Lozère Développement, qui devient l’agence d’attractivité du Département de la Lozère, est désormais dirigée par Vincent Gatin. Ses enjeux : l’aménagement du territoire et le numérique.

La loi NOTRe du 7 août 2015 (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) ne permettait en effet plus au Conseil départemental de financer les aides directes et l'accompagnement des entreprises. C'est ainsi que Lozère Développement, ancienne agence économique est devenue agence d'attractivité au service de ses membres, le Département, les Communautés de communes et les chambres consulaires.

Le 23 janvier, l'agence Lozère Développement annonce que Vincent Gatin, qui était chargé de mission Attractivité et Numérique depuis plus de six ans au sein de la structure, en prend la tête. Il remplace Sébastien Oziol, désormais responsable de l'antenne territoriale de l'agence économique de la Région Occitanie, Ad'Occ, pour les trois départements du Lot, de la Lozère et de l'Aveyron.

« L'agence départementale joue un rôle accru dans la politique d'accueil de nouvelles populations, pilotée par le Département et reposant également sur les associations territoriales », précise l'agence dans un communiqué.

Avant d'arriver en Lozère, Vincent Gatin a été durant cinq ans enseignant-chercheur en géographie à l'Université de Tours, dans un laboratoire de recherche du CNRS spécialisé sur les mutations des villes (CITERES).

Depuis sa prise de poste à Lozère Développement, il s'est spécialisé sur le numérique et a accompagné Sébastien Oziol sur les grands projets de Lozère Développement : La Startup est dans le pré, Sharelozère, Le Studio, le plan d'action numérique, etc.

« Cette double compétence aménagement du territoire/numérique lui permettra de mener en 2019 un plan d'action ambitieux : il devra conduire l'opération de prospective territoriale le Studio, travailler à la promotion de la marque "de Lozère", renforcer la prospection en lien avec le réseau Lozère nouvelle vie, accompagner l'intégration des MSAP (maisons de services au public, NDLR) dans Lozère Développement ou encore mettre en place le salon 48.digital pour ne citer que quelques exemples. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :