À la tête de l'UPE 30, Olivier Giorgiucci veut réenchanter l’intérêt collectif

 |   |  379  mots
Olivier Giorgiucci a pris la tête du syndicat patronal gardois le 20 mai
Olivier Giorgiucci a pris la tête du syndicat patronal gardois le 20 mai (Crédits : Thomas Tedesco)
En fonction depuis dix jours, celui qui est également président de la Fédération régionale des travaux publics Occitanie, veut sortir des divisions qui ont, par le passé, miné les relations entre syndicats patronaux gardois.

L'UPE 30 a un nouveau président. Olivier Giorgiucci, directeur régional d'Eiffage Route, a été élu pour trois ans à l'unanimité du conseil d'administration du syndicat patronal gardois, succédant à Eric Tresvaux du Fraval (expert-comptable).

Par ailleurs président de la Fédération régionale des travaux publics Occitanie, Olivier Giorgiucci, s'est fixé une feuille de route en trois points parmi lesquels l'envie de "sortir des divisions systémiques entre les acteurs", a-t-il expliqué lors d'une conférence de presse tenue le 11 juin.

Jusqu'à un passé récent, UPE 30 et CPME s'était livrées, jusqu'aux tribunaux, à diverses batailles pour la conquête de la CCI de Nîmes devenue CCI du Gard. Des épisodes navrants sur lesquels le nouveau patron de l'UPE 30 ne souhaite pas épiloguer. "Je ne suis pas élu à la CCI et je n'ai pas d'autres ambitions que celle de mener mon mandat", rappelle d'ailleurs Olivier Giorgiucci qui, par le passé, a toutefois siégé aux côtés de Denis Volpilière, ancien président de la CCI de Nîmes au début des années 2000, et Eric Giraudier, actuel président de la Chambre et ancien patron de l'UPE 30.

Développer les visites d'entreprises

Riche de 300 membres directs auxquels s'ajoutent plus de 1500 entreprises attachées aux 6 branches adhérentes (FFB, FRTP, FEP, Terre de Commerces, CNPA, comité local des banques) à l'Union pour les Entreprises du Gard, le syndicat patronal souhaite que ces composantes se connaissent davantage en organisant notamment plus de visites d'entreprises.

"Nous avons dans le département des pépites que peu de monde connaît alors qu'elles s'exportent ou bien réalisent des choses tout à fait exceptionnelles dans leur secteur. Il faut continuer d'apporter du fond à nos adhérents en développant l'intérêt collectif", a-t-il notamment vanté en mettant en exergue les cafés juridiques mensuels et formations d'ores et déjà mises en œuvre régulièrement par l'UPE 30.

Le 3 juillet prochain, l'UPE 30 organisera la 7e édition de son événement Place à l'Entreprise, organisé en Mas Merlet. Rassemblant plus de 1 000 décideurs cette manifestation est organisée, en partenariat avec La Tribune, sur le thème "Capital humain : investissez !". Des conférences dans l'après-midi et en soirée sont proposées autour de ce thème.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/06/2019 à 8:38 :
Félicitations Olivier et bravo pour tes actions à réconcilier les syndicats pour une meilleure cohésion économique.
Avec mon meilleur soutien professionnel.
Bien amicalement.
Bertrand Ravignon.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :