Catherine Fillet, nouvelle directrice du CEA de Marcoule

 |   |  478  mots
Catherine Fillet est la nouvelle directrice du CEA Marcoule.
Catherine Fillet est la nouvelle directrice du CEA Marcoule. (Crédits : CEA/DR)
Le 2 mars, le centre CEA de Marcoule, dans le Gard, annonce la nomination de Catherine Fillet au poste de directrice depuis le 1er février 2020. Elle succède à Philippe Guiberteau, appelé à d’autres fonctions.

Depuis novembre 2017, Catherine Fillet était la directrice adjointe du centre CEA de Marcoule. Le 1e février, elle a été nommée directrice du centre, en remplacement de Philippe Guiberteau, « appelé à d'autres fonctions ».

Le CEA Marcoule, situé sur le site nucléaire de Marcoule dans le Gard (communes de Chusclan et Codolet), est l'un des 10 centres de recherche du Commissariat à l'Énergie Atomique et aux Énergies Alternatives (CEA). Créé en 1955, il est aujourd'hui un acteur majeur de la recherche, du développement et de l'innovation, et intervient dans quatre domaines : la défense et la sécurité, les énergies bas carbone (nucléaire et renouvelables), la recherche technologique pour l'industrie et la recherche fondamentale (sciences de la matière et sciences de l​a vie).

Spécialiste des déchets nucléaires

Diplômée de l'École nationale supérieure d'électrochimie et d'électrométallurgie de Grenoble, Catherine Fillet est entrée en 1983 au CEA à Pierrelatte en tant qu'ingénieur amont du cycle du combustible nucléaire. Elle rejoint deux ans plus tard le centre de Marcoule comme ingénieur de recherche dans le domaine de la vitrification des déchets nucléaires de haute activité. En 1998, elle devient responsable du programme MNC (Matrices nouvelles de conditionnement).

Passée par le laboratoire d'étude de base sur les matrices, le service d'étude des systèmes de confinement, et le service d'étude et comportement des matériaux de conditionnement, elle a parallèlement co-dirigé, de 2003 à 2006, le Groupement de recherche « Nomade - Nouvelles matrices pour les déchets » (CEA, CNRS, EDF, AREVA).

En 2008, elle devient chargée de mission auprès du directeur du développement et de l'innovation nucléaire, assurant, entre autres, la rédaction du volet « recherche » du Plan national de gestion des matières et déchets radioactifs (PNGMDR).

En 2009, Catherine Fillet est nommée adjointe au chef du programme « Aval du cycle actuel » puis en 2010, assistante affaires générales auprès du directeur de l'énergie nucléaire. Elle prend le poste de directrice adjointe de la stratégie et des programmes à la direction générale du CEA en 2011, avant de devenir, en 2014, chef du département de Service nucléaire à Cadarache.

Le CEA parmi les « 100 premiers innovateurs mondiaux »

Le 27 février, le CEA annonçait que pour la 9e année consécutive, le centre figurait au classement des "100 premiers innovateurs mondiaux", publié par Clarivate Analytics. Il est le seul organisme de recherche français à figurer dans le classement Clarivate 2020.

Le CEA est ainsi « un des premiers déposants de brevets en France avec 680 demandes de brevets en 2019, principalement dans les domaines applicatifs de la micro-électronique (semi-conducteurs), des nouvelles technologies de l'énergie (NTE), de l'instrumentation et de la santé, adressant les grandes transitions en cours, énergétiques, numériques et médicales ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :