L'économie régionale a multiplié les signaux contradictoires en 2014

Selon le rapport annuel publié par la CCI Languedoc-Roussillon, le 24 septembre, l'économie régionale a accusé, en 2014, un nouveau ralentissement, avec notamment une stagnation de l'emploi salarié (- 0,1 %).
Le commerce a été un des secteurs les plus touchés en région en 2014
Le commerce a été un des secteurs les plus touchés en région en 2014 (Crédits : Reuters)

Selon la 9e édition des Chiffres-clefs de l'économie régionale, publiés par la CCI Languedoc-Roussillon dans un rapport annuel, l'emploi salarié marchand, dans le secteur présentiel a été frappé par le reflux conjugué de la demande intérieure et des investissements locaux : il a accusé une perte de 1 300 postes dans le commerce et 1 770 dans la construction en 2014. En revanche, le secteur productif, bénéficiant d'un regain de compétitivité lié à la baisse du cours du pétrole et à la chute de l'euro, enregistre près de 15 000 emplois en plus dans les services aux entreprises, et une stabilisation, à 274 postes supplémentaires, dans l'emploi industriel.

Des destins contrastés

L'un des secteurs les plus touchés reste la construction (10,1 % de l'emploi salarié marchand), avec des autorisations de construction de logements neufs en baisse de 7 %, et un nombre total de logements commencés en chute de 8,7 %. Autre secteur en difficulté, le commerce (24,4 % de l'emploi salarié) : il enregistre une baisse historique, avec une perte de 1,1 % de ses effectifs salariés (soit 1 310 emplois en moins), même si la création d'entreprises dans le secteur est en légère hausse, à 0,9 %.

D'autres secteurs s'en sortent un peu mieux, comme le tertiaire (81,1 % des emplois salariés) qui affiche une croissance stable avec une progression mesurée de 0,4 % des effectifs (1 600 emplois créés) dans les services marchands, ou encore l'industrie (13,9 % des emplois salariés), avec un chiffre d'affaires global en hausse de 3,2 %, et de bonnes performances à l'export (hausses de 5,5 % dans l'agroalimentaire, et de 1,7 % pour les autres produits industriels).

Ralentissement des défaillances

Au total, l'économie régionale, en 2014, voit son emploi salariés stagner (- 0,1 %) alors que le chômage progresse de 0,6 point. Avec un taux de 14,2 %, contre une moyenne de 10 % en France fin 2014, c'est en Languedoc-Roussillon qu'il reste le plus élevé.

29 218 nouvelles entreprises ont été créées, révélant un taux de création stable (0,3 %) alors qu'il progresse plus vite au niveau national (2,6 %). Mais on note aussi une baisse de 3,2 % des défaillances d'entreprises par rapport à 2013, notamment dans la construction.

La présentation de ce rapport, assurée par le président Bernard Fourcade à la CCI Languedoc-Roussillon, a suscité ce commentaire ironique d'un des participants : "Le Languedoc-Roussillon reste la 15e région la plus attractive en France, mais grâce à la fusion des régions, il progressera d'au moins deux places l'année prochaine... (la réforme territoriale a dessiné 13 nouvelles régions, NDLR)".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.