Emploi : les mauvais chiffres de la grande région LRMP

 |   |  490  mots
Pour la nouvelle direction régionale de Pôle Emploi, l’année 2015 s’est achevée par un nouveau rebond du chômage. Avec 557 456 demandeurs d’emplois enregistrés en LRMP fin décembre selon les statistiques publiées mercredi 27 janvier par le ministère du travail, la courbe du chômage enregistre une hausse de 0,8 % sur un mois et de 4,7% sur un an.

4256 chômeurs (catégories A, B, C) supplémentaires en décembre 2015 en LRMP. Plus 25 232 sur l'année écoulée (+ 4,7 %). Mauvais élève, la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées ? Il semblerait que oui, à l'heure où le service public de l'emploi publie les premiers chiffres du chômage à l'échelle de la grande région : en hausse de + 0,8 % sur un mois, la courbe des demandeurs d'emploi en catégorie A, B, C grimpe pour s'établir à 557 456 chômeurs en décembre 2015, contre 553 200 en novembre (chiffres cumulés de Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées publiés le 24 décembre 2015).

Le nombre de demandeurs d'emplois sans aucune activité (catégorie A) s'est accru de 512 en décembre (+ 0,1 % en un mois), pour s'établir à 372 674. Si l'on tient compte en revanche des demandeurs d'emplois ayant exercé une activité réduite (catégories B et C), la hausse est beaucoup plus vive (+ 2,1 % par rapport à novembre 2015 et + 5,2 % sur un an), avec un total d'inscrits à Pôle emploi s'élevant à 641 225 (catégories A, B, C, D, E), contre 637 181 en novembre 2015.

LRMP, performante pour le retour à l'emploi salarié

2e région française enregistrant le plus fort taux de chômage (12,2 %) après Nord-Palais-de-Calais, LRMP est pourtant la région où les efforts pour le retour à l'emploi salarié affichent, au même moment, les meilleurs résultats. Avec 355 679 retours à l'emploi opérés en 2015, c'est la 2e région française en croissance d'emplois salariés derrière Île de France. Ces chiffres sont calculés sur la base du nombre de reprise d'emplois de plus d'un mois parmi les demandeurs d'emploi en catégorie A et B.

« Nous sommes depuis 5 ans dans le podium de tête des régions qui ont créée, malgré la crise, le plus d'emplois salariés dans les secteurs des services et de l'industrie en particulier, explique Serge Lemaître, directeur régional Pôle Emploi Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. En 2015, la progression régionale est de 0,2% alors qu'elle est restée stable au niveau national. »

Contre le "Pôle Emploi Bashing", la transparence

Ces bons résultats ont été mis en évidence par l'opérateur, qui publiait pour la première fois jeudi 21 janvier, ses indicateurs de performances sous la forme d'une carte de France interactive (à consulter sur pole-emploi.org). Elle sera réactualisée à minima tous les ans.

« Au regard de ce que j'appellerai le Pôle Emploi Bashing, le service public de l'emploi qui a engagé en 2015 une transformation importante de sa façon de travailler, de s'organiser, veut à présent être jugé sur ses résultats », précise Serge Lemaître.

Cette démarche de pilotage par les résultats permet à l'internaute de vérifier, d'un clic et région par région, quatre indicateurs de performance : le nombre de retours à l'emploi, le taux de premières demandes d'allocations traitées dans les délais, le taux de satisfaction des chômeurs et le taux de satisfaction des entreprises.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :