Le débrief de l'été (1) : la French Tech Montpellier, Teads, Quadran...

 |   |  788  mots
De gauche à droite : K. Vidic (conseil French Tech Montpellier), L. Soubeyrand (Teads), J.-M. Bouchet (Quadran)
De gauche à droite : K. Vidic (conseil French Tech Montpellier), L. Soubeyrand (Teads), J.-M. Bouchet (Quadran) (Crédits : DR)
Retrouvez la première partie de notre résumé des infos les plus chaudes de l'été. Au menu : la French Tech Montpellier renouvelée et reçue 7 sur 9, la levée de fonds record de 43 M€ bouclée par Teads, le projet d'éolien off-shore porté par Quadran retenu par l'État, etc.
  • Label French Tech : Montpellier et Toulouse renouvelées

Le 25 juillet, Emmanuel Macron, le ministre de l'Économie, de l'industrie et du numérique, a annoncé le renouvellement des labellisations French Tech pour trois ans, parmi lesquelles les deux métropoles régionales Toulouse et Montpellier. Sur les neuf thèmes structurants choisis par le gouvernement, Montpellier participera à sept réseaux thématiques (HealthTech, Edtech & entertainment, Sports, Fintech, Food'Tech, IoT hardware & manufacturing, Security privacy) et Toulouse à cinq (IoT Manufacturing, Retail, HealthTech, Cleantech mobility et Entertainment). « Je salue ce travail conjoint que nous avons mené avec l'ensemble des acteurs impliqués dans la French Tech montpelliéraine, commente Philippe Saurel, président de Montpellier Méditerranée Métropole. Ce label c'est la récompense du travail déjà effectué. Et c'est aussi et surtout la motivation et les accompagnements nécessaires pour aller toujours plus loin, et conforter le rôle de Montpellier comme une place de l'innovation incontournable. » De son côté, la présidente de Région Carole Delga déclare : « Avec 9 800 entreprises dans le secteur représentant 46 300 emplois, deux clusters numériques, des incubateurs de premier plan et nos deux métropoles labellisées French Tech, la Région dispose d'un potentiel exceptionnel en matière de numérique. Je souhaite faire de cette filière le moteur de la compétitivité et de l'excellence économique de notre territoire ».

  • Levée de fonds record pour Teads

En annonçant, le 1er août, qu'elle a réuni 43 M€ auprès d'un pool bancaire composé de BNPP, Bank of China, HSBC, Banque Palatine et bpifrance, Teads signe la 2e plus forte levée de fonds en France à ce jour sur 2016. La société, fondée en 2011 à Montpellier par Loïc Soubeyrand, avant de fusionner en 2014 avec le Parisien Ebuzzing, est classée depuis fin 2015 comme la plate-forme de publicité vidéo n°1 dans le monde par comScore. Ces fonds vont permettre à Teads de lancer une stratégie de fusions-acquisitions ciblant les start-ups de technologie publicitaire. En outre, la société, déjà présente au Japon, veut étendre son rayonnement au sud-est asiatique en 2016, et en Chine en 2017. Teads, qui emploie 450 personnes dans 18 pays (dont 100 développeurs et chefs de produits à Montpellier et Paris), a réalisé un chiffre d'affaires de 130 M€ en 2015. Elle compte The Washington Post, Forbes, Mashable, The Telegraph, The Guardian, Le Monde, Corriere della Sera, El Pais ou Die Welt parmi ses clients.

  • Éolien en mer : Quadran retenu avec EolMed

Le 22 juillet, Ségolène Royale, la ministre de l'Environnement et de l'Énergie, annonçait les deux premiers lauréats de l'appel d'offres pilote pour l'éolien flottant lancé par l'Ademe (4 zones, 8 consortiums candidats), parmi lesquels figure le projet du consortium EolMed piloté par Quadran à Villeneuve-les-Béziers (34), aux côtés de Senvion, Bouygues Travaux Publics et Ideol. La ferme pilote comptera quatre éoliennes de 6,12 MW chacune, installées sur la zone de Gruissan (11), à 15 km des côtes méditerranéennes. Les études, demandes d'autorisations et construction dureront quatre ans, et la phase de fonctionnement expérimental deux ans, prolongée d'une période d'exploitation industrielle de quinze à vingt ans. L'ambition, à terme, est d'alimenter un million de personnes en Occitanie avec de l'électricité issue des vents réguliers et forts de la Méditerranée. « La phase commerciale génèrera 300 emplois directs et le développement de son port de base Port-la-Nouvelle où seront construits les flotteurs et assemblées les éoliennes de la ferme pilote », précise le consortium. Les autres projets déposés dans le cadre de cet appel d'offres sont en cours d'instruction et des annonces du ministère sont attendues pour la rentrée.

  • Tarmac Avenue : un hôtel et un restaurant à l'aéroport de Montpellier

Le projet Tarmac Avenue, aménagé par l'aéroport Montpellier Méditerranée à Mauguio le long de sa voie d'accès principale, s'affiche comme le nouveau quartier tertiaire urbain de standing pour les chefs d'entreprises désirant avoir une adresse visible par tous les arrivants dans la région depuis l'aéroport. La première tranche, en phase de commercialisation, porte sur 17 000 m2 de bureaux. Le 26 juillet, la SA Aéroport Montpellier Méditerranée annonçait avoir retenu, dans le cadre d'une procédure de mise en concurrence, le groupement Fondeville-Arrelia pour la construction et l'exploitation d'un complexe hôtelier de 136 chambres sous les enseignes Ibis budget 2* et Ibis Style 3*. L'ensemble comprendra également un complexe sportif, un centre de séminaire et une brasserie dirigée par le chef montpelliérain Charles Fontès. Le projet a été dessiné par l'agence Toure-Sanchis. Le projet débutera au 4e trimestre 2017 pour une mise en service début 2019.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :