Printemps de rêve pour le sport régional

 |   |  691  mots
Les handballeurs du MHB sont champions d'Europe 2018.
Les handballeurs du MHB sont champions d'Europe 2018. (Crédits : MHB)
La région Occitanie s’illustre dans le sport : ce printemps 2018 sera celui de nombreuses victoires. Ainsi, les clubs régionaux de rugby, de football, de handball et de volley-ball ont-ils accumulé titres de champions et performances notables en quelques jours.

Il est des années qui resteront dans les annales sportives car estampillées de victoires : pour les clubs d'Occitanie, ce sera le cas de l'année 2018. Dernière et prestigieuse performance en date : la victoire du Montpellier Handball (MHB), sur le score de 32 à 26, dans le match de finale de la Ligue des Champions qui l'opposait à Nantes, le 27 mai à Cologne.

L'équipe montpelliéraine de handball a ainsi remporté son second titre de Champion d'Europe, ce qui constitue une première dans l'histoire du handball français. Le MHB était en effet déjà le seul club français à avoir remporté une Ligue des Champions, en 2003 face à Pampelune. Cette victoire clôture une saison historique, les Montpelliérains y ayant éliminé trois ex-vainqueurs de la Ligue des champions : le FC Barcelone, Flensburg et le Vardar Skopje.

Du rugby 100 % Occitanie

De même, en décrochant leur place en finale du Top 14, le Montpellier Hérault Rugby (MHR) et le Castres Olympique façonnent un match final 100 % Occitanie. Le 25 mai, c'est en effet le MHR qui l'emportait dans le match de demi-finale face à Lyon, avec un score sans appel de 40 à 14.

Les rugbymen montpelliérains affronteront, pour leur première finale du Top 14 depuis 2011, le Castres Olympique, vainqueur du Racing 92 par 19 à 14, le 26 mai au Groupama Stadium de Lyon. Le match pour le Bouclier de Brennus aura lieu le 2 juin au Stade de France, où des Héraultais sur-dotés de grands noms du rugby mondial feront face au 11e budget du Top 14...

Le 6 mai, les Catalans de l'USAP avaient regagné leur place en Top 14 après quatre années passées en Pro D2 grâce à une victoire en finale d'accession face à Grenoble (38-13). Comme un juste retour en terres connues puisque l'USAP a accroché sept fois le Bouclier de Brennus à son palmarès, en 1914, 1921, 1925, 1938, 1944, 1955 et 2009. Les Perpignanais, qui figuraient parmi les plus grosses écuries de Pro D2, feront toutefois office de Petit Poucet en Top 14.

L'équipe montpelliéraine de rugby féminin au MHR n'est pas de reste et brandit elle aussi son trophée : le 13 mai, dans un match également 100 % Occitanie, elle a remporté le Top 8 face à Toulouse, sur un score de 15 à 12. Les Montpelliéraines, baptisées les Coccinelles, ont ainsi conservé de justesse leur titre de Championne de France de rugby féminin pour la 7e fois de leur histoire.

Ballon rond : Nîmes monte et Toulouse se maintient

Côté football, l'équipe de Nîmes Olympique a terminé la saison, le 4 mai, par une victoire de 4 à 0 face au Gazélec d'Ajaccio, validant sa réintégration en première division après vingt-cinq ans d'absence... La dernière saison des Crocodiles nîmois, entraînés par Bernard Blaquart, en première division remonte à 1992-1993.

Depuis, le club avait évolué entre la 2e division et le National (3e échelon). Il avait trouvé un second souffle, avec notamment l'arrivée du haut dirigeant du groupe Free, Rani Assaf, comme actionnaire majoritaire. Le journaliste Jean-Jacques Bourdin (RMC Infos) est conseiller du président Assaf et parrain des Crocodiles.

Quant au Toulouse Football Club (TFC), il a sauvé une fois de plus sa place en Ligue 1 : déjà vainqueurs lors du match de barrage aller (0-3), les Toulousains ont battu de justesse, le 27 mai, l'équipe d'Ajaccio 1 à 0. La ville rose s'alignera donc sur la ligne de départ de la première division pour la 16e année consécutive...

Les Béziers Angels, championnes de France de volley

Enfin, le 5 mai dernier, lors de la finale du Championnat de France qui se déroulait à Paris, c'est l'équipe féminine biterroise de volley qui remportait le titre de champion de France grâce à sa victoire face au RC Cannes (3-2). Un match au goût de revanche un mois après la défaite des Béziers Angels en finale de la Coupe de France face, déjà, au RC Cannes.

Les volleyeuses, entraînées par Cyril Ong et qui ont tenu leur rang de leader durant toute la saison, décrochent ainsi pour la première fois de leur histoire leur plus haut titre au niveau national.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :