Crise sanitaire : 46 000 postes perdus en Occitanie

 |  | 980 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : ERIC GAILLARD)
En région Occitanie, et plus particulièrement sur l’ex-région Languedoc-Roussillon, la crise sanitaire du Covid-19 a déjà provoqué des dégâts économiques. Selon l’Urssaf, le premier semestre 2020 se solde par la perte de 46 000 postes dans le secteur privé en Occitanie, et depuis la mi-mars, c’est près d’1 Md € de cotisations qui ont été reportées.

La crise sanitaire du Covid-19 n'est pas encore terminée, loin de là. Mais l'Urssaf Occitanie propose un premier bilan portant sur le premier semestre 2020. Et les constatations sont déjà inquiétantes : selon l'organisme de collecte des cotisations et les contributions sociales, les six premiers mois de l'année se sont soldés par la perte de 46 000 postes dans le secteur privé en Occitanie, même si les mesures de chômage partiel ont permis de limiter les pertes. Soit une baisse de - 17,3 % de la masse salariale, l'indemnisation du chômage partiel n'étant pas soumis à cotisations sociales.

Sur une année, les effectifs salariés reculent de - 2,3 % sur toute l'Occitanie. Un coup moins important qu'en région Bourgogne-Franche-Comté (- 4 %), en région Sud-Paca (- 3,4 %) ou même en Auvergne-Rhône-Alpes ou Nouvelle-Aquitaine (- 2,5 %), mais un peu plus qu'en Bretagne (- 2 % en Bretagne). L'Occitanie fait partie des trois régions résistant le mieux sur un an...

Au 2e trimestre, le recul des effectifs salariés se limite à 0,9 %, en raison notamment du rebond de l'emploi intérimaire (+ 35 %).

Effondrement dans l'hébergement-restauration

Sans surprise, ce sont les secteurs de l'hébergement-restauration ainsi...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :