La Métropole s'installe dans la tour sino-européenne de Chengdu

 |   |  551  mots
Philippe Saurel (à droite), lors de la visite de la tour CECC à Chengdu
Philippe Saurel (à droite), lors de la visite de la tour CECC à Chengdu (Crédits : M3M)
Le président de la Métropole montpelliéraine, Philippe Saurel, a fait, le 15 novembre, le bilan de la récente mission économique organisée en Chine. Les PME participantes font état de nouveaux contacts, que la Métropole veut multiplier à l'avenir depuis le plateau qu'elle louera dans la tour sino-européenne de Chengdu.

Lors de son bilan de la récente mission économique partie à Chengdu (Chine), du 23 au 27 octobre, Philippe Saurel, maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole (M3M), a révélé que cette dernière louera, à compter de 2018, un plateau de 100 m2 dans la tour CECC, au centre de la ville. Cet espace se compose de bureaux (70 m2) et d'un show-room (30 m2) : ils seront mis à la disposition d'entreprises montpelliéraines afin d'assurer leur visibilité au sein de cet immeuble dédié à la coopération entre la Chine et l'Europe, sur le volet de l'innovation notamment.

"La Métropole compte 500 000 habitants, et Chengdu 16 millions : la puissance économique des deux entités n'est bien sûr pas comparable, mais des coopérations sont possibles entre la Métropole, qui dispose de start-ups innovantes, de chercheurs et de structures expertes dans l'accompagnement, et cette ville chinoise qui, selon ses propres termes, possède "les mètres carrés et les capitaux". Je vais écrire aux entreprises de la Métropole pour les inviter dans cet espace, qui est à leur disposition via la Maison de Montpellier en Chine", annonce Philippe Saurel.

Des retombées pour les entreprises

Plusieurs entreprises et acteurs économiques composaient cette mission, portée par la Métropole. Sur le volet de la recherche et de la formation, l'Université de Montpellier a signé une nouvelle convention d'échanges d'étudiants pour le compte de l'Institut Montpellier Management, tandis que le CHU, qui a renouvelé sa convention de coopération triennale avec deux hôpitaux de Chengdu, compte en rajouter bientôt deux autres.

Du côté des entreprises, la cave coopérative de Saint-Georges-d'Orques a signé un accord, à finaliser, pour envoyer deux containers (15 000 bouteilles) par an. Pour sa part, Hurricane, la société organisatrice du Festival international des sports extrêmes (FISE), organise depuis quatre ans l'étape asiatique du FISE World Series à Chengdu et, sur ces bases, va aujourd'hui plus loin.

"Chengdu est une ville qui accueille un million d'habitants en plus tous les ans, et c'est un grand potentiel de développement vers le reste de la Chine, témoigne Hervé André-Benoit, fondateur du FISE. C'est à partir de Chengdu que nous avons trouvé l'un de nos principaux sponsors, le fabricant de smartphones Honor. Nous venons de renouveler notre accord avec la ville pour trois ans, et en nous y installant officiellement en janvier 2018, nous préparons notre développement en Chine et vers le Japon."

Intrasense (imagerie médicale) fait part de la signature de nouveaux partenariats ("dans le cadre de missions officielles telles que celle-ci, qui nous crédibilisent", souligne le P-dg Stéphane Chemouny). Enfin, Expernova (plate-forme de données sur l'innovation mondiale), qui réalise 45 % de son activité à l'export et projette 60 % en 2018, veut faire de la Chine son prochain marché cible, après les États-Unis : elle annonce, ce même jour du 15 novembre, la signature d'un premier accord avec une entreprise chinoise.

Chengdu est l'une des 12 villes internationales avec lesquelles Montpellier est jumelée. Philippe Saurel indique qu'après un lien noué de longue date avec Barcelone, un nouveau jumelage est à l'étude avec la ville espagnole de Séville. Il pourrait être conclu au cours d'un éventuel deuxième mandat, "avec deux autres villes, en Irlande et en Iran".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :