La Grande Motte va bâtir une promenade d'1,5 km pour son projet Ville-Port

 |   |  582  mots
La nouvelle promenade de 1,5 km épousera les contours du port
La nouvelle promenade de 1,5 km épousera les contours du port (Crédits : François Leclercq Architectes Urbanistes)
Quelques semaines après la sélection du cabinet d'architecture François Leclercq, la Ville de la Grande Motte (34) a dévoilé, le 3 juillet, les détails du projet Ville-Port. Cette vaste opération d'aménagement urbain, d'un coût de 65 M€ HT, intègre la construction de deux bassins (8 ha) et d'un nouveau quartier, bordé d'une promenade de 1,5 km.

Alors qu'elle fête son cinquantenaire, La Grande Motte (34) connaît officiellement son futur visage : les détails du projet Ville-Port, qui vise à construire deux bassins et un nouveau quartier dans la partie ouest de la commune, ont été présentés le 3 juillet par le maire, Stéphan Rossignol, et l'architecte François Leclercq. L'édile insiste sur la logique d'un projet qui, comme le fit le concepteur de la Grade Motte, Jean Balladur, 50 ans plus tôt, décline plusieurs opérations d'aménagement successives à partir du port.

"La ville est née par son port, et ce nouveau projet rentre totalement dans l'épure de l'urbanisme grand-mottois. On ne fera pas du Balladur sans Balladur, mais on s'en inspire pour l'intérieur de la ville comme pour la mer, puisque nous préserverons le champs visuel", souligne Stéphan Rossignol.

Une promenade entre deux nouvelles plages

Chronologiquement, l'opération débutera par la construction de deux nouveaux bassins (8 ha au total), d'une capacité de 420 anneaux. Suivra le transfert de l'actuel pôle nautique vers une nouvelle base technique, construite sur une presqu'île, où les entreprises de la filière (comme le fabricant de catamarans, Outremer Yachting) déménageront.

Avec les sédiments issus du creusement des bassins, deux nouvelles plages seront aménagées au "levant" et au "couchant" de la Grande Motte. Entre les deux, et autour du port, s'étendra une nouvelle promenade longue de 1,5 km, jalonnée d'une esplanade et de sept places, qui auront "des formes et des programmations spécifiques".

Cette promenade s'accompagnera "de plantations de grande qualité", selon François Leclercq, et intégrera aussi commerces, parking et parcours de loisir. Elle portera le nom de "Ballade", en hommage à Jean Balladur.

"Il ne s'agit pas de bannir la voiture, mais la demande était claire : construire un projet en repartant du port, où est née la ville, sans être dans la nostalgie, explique François Leclercq. La nouvelle promenade permettra de suivre un parcours partant du centre de la ville jusqu'au bout d'une nouvelle digue."

Le travaux de creusement des nouveaux bassins commenceront en 2022.

Après les pyramides, la "Grande Colline"

À échéance un peu plus lointaine, un nouveau pôle de 500 à 550 logements sera construit à la place de la zone technique actuelle. Baptisé "la Grande Colline", il sera constitué d'une suite d'immeubles qui, vus depuis la mer, évoqueront une telle forme, à nouveau en écho à l'oeuvre architecturale de Jean Balladur.

"Nous ajoutons de nouvelles considérations techniques par rapport à l'époque Balladur : il s'agira de logements plus grands, avec une vocation d'habitats permanents, et non plus saisonniers, insiste François Leclercq. Le socle de la Grande Colline sera constitué de commerces et de parkings intégrés à l'ensemble, car il n'y aura pas de parkings extérieurs."

Le visuel de la Grande Colline ne sera connu qu'au terme d'un nouveau concours d'architectes, qui ne serait pas ouvert avant 2025.

Retenu dans le cadre du Plan Littoral 21, le projet Ville-Port de la Grande Motte est estimé à 65 M€ HT. Le comité des financeurs, où siègent l'État et la Région, a prévu le plan de financement suivant : un tiers par la revente des terrains (40 ha) cédés par l'État en 2017, 30 % de subventions, et le solde par la location des 420 nouveaux anneaux et des nouveaux locaux techniques. Une réunion de ce comité, prévue le 5 juillet, doit préciser notamment l'intervention financière de la Caisse des dépôts.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/07/2018 à 12:14 :
C'est bien beau tout ça mais pendant ce temps durant tous les travaux les petits commerçants trinquent, nous n'avons pas les revenus ni les appuis des frères Partouche pour tenir, déjà on trime durant la démolition de l'ancien Casino qui se fait en pleine saison , comme dab on écrase les petits au profit des gros....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :