Sète Agglopôle Méditerranée, un territoire à fort potentiel

 |   |  840  mots
Sète Agglopôle Méditerranée est issue de la fusion de Thau Agglo et de la Communauté de communes du Nord Bassin de Thau
Sète Agglopôle Méditerranée est issue de la fusion de Thau Agglo et de la Communauté de communes du Nord Bassin de Thau (Crédits : Claude Cruells)
Deux ans après la fusion de Thau Agglo et de la CCNBT (Communauté de communes du Nord Bassin de Thau), Sète Agglopôle Méditerranée a trouvé sa logique, tant en termes géographique que territorial, pour porter son projet ambitieux.

« Cette fusion à marche forcée a été imposée en quelques mois par l'État et le Préfet, rappelle François Commeinhes, président de Sète Agglopôle Méditerranée. Notre Agglopôle compte désormais 14 communes (125 000 habitants, NDLR) et représente la seconde Agglomération du département de l'Hérault. »

Dynamique touristique

Autour de trois villes principales - Sète, Frontignan et Mèze - l'Agglopôle entend bien mettre à profit la particularité de la configuration géographique de son territoire : un maillage de communes ayant conservé leur trame urbaine historique, avec une partie tournée vers la mer et l'étang, l'autre vers le nord, plus agricole.

L'ouverture sur la Méditerranée a favorisé le développement d'une offre variée autour des loisirs nautiques (Balaruc est, en outre, la première destination française en thermalisme) tandis que l'arrière-pays, avec ses deux massifs (la Gardiole, la Mourre) a privilégié les activités nature (trial, treck, VTT).  Entre mer et garrigue, vignobles et lagunes, Sète Agglopôle Méditerranée ne peut que se réjouir d'offrir un condensé de diversité, notamment gastronomique (huitre, vin, tielles, fromage...).

« Nous sommes au service des agriculteurs de la mer et de la terre », commente François Commeinhes.

Pour mener à bien sa politique de tourisme et d'attractivité sur l'ensemble d'un territoire accueillant chaque année 1,5 millions de touristes, un office de tourisme intercommunal est en cours de création à Mèze. Il regroupera les 10 communes de l'Agglo non classées et communiquera sous la bannière Sète Archipel de Thau.

Projets structurants

Particulièrement attractive au niveau culturel et patrimonial, Sète, l'Île singulière, va se voir doter, dès 2019, d'un conservatoire intercommunal. Situé à l'entrée Est de la ville, sur l'emplacement d'anciennes friches industrielles, ce bâtiment conçu par Rudy Ricciotti promet d'offrir, aux élèves de l'Agglopôle, un équipement à la pointe de la technique et de l'enseignement musical (salles de répétition, auditorium...). Coût de l'investissement : 12M€.

Non loin de là, le projet de requalification de la gare en un pôle d'échange multimodal avance. Accessibilité améliorée, aménagement des parvis nord et sud, création d'une passerelle pour accéder aux quais, réalisation d'un parking de délestage...

Ce vaste projet permettra, à terme (fin des travaux prévus en 2021) de désengorger les flux (22 000 visiteurs par jour) d'accès à Sète. Un chantier de 19 M€ qui s'inscrit dans le cadre du PDU et s'accompagne d'ores et déjà d'une offre de service de transports publics (nouvelles lignes de bus) étendue aux 8 nouvelles communes de l'Agglopôle.

Equipements sportifs

Avec un potentiel identifié par le SCOT, la cession du site de la cimenterie Lafarge, situé en bordure de l'étang de Thau, est en phase de négociations. Objectif ? Y implanter le futur Palais des Sports de l'Agglopôle.

« Ce lieu va permettre d'accueillir des compétitions sportives de haut niveau », se réjouit Magali Ferrier, la vice-présidente déléguée au sport.

Dans une même logique, l'agrandissement en cours du centre balnéaire Raoul Fonquerne à Sète (qui accueille déjà l'équipe de water polo en élite) va, avec son nouveau bassin de 50 m, non seulement booster sa dimension sportive mais permettre d'accueillir, dès la rentrée prochaine, chaque élève de l'Agglo pour qu'il puisse apprendre la natation dans le cadre de sa scolarité. Dans les années à venir, une piscine devrait également voir le jour à Gigean.

« En fil rouge de ces aménagements, l'Agglopôle se positionne officiellement pour les JO de 2024 a annoncé François Commeinhes. Nous avons notre carte à jouer pour être une base d'accueil, ou de préparation physique, des fédérations sportives. »

Des progrès en développement durable

Pour veiller à la gestion et à la préservation de son éco territoire, l'Agglopôle évoque la mise en place d'une une série d'actions : lutte contre l'érosion, gestion des salins, entretien du Massif de la Gardiole, protection de la biodiversité de la lagune de Thau qui constitue un patrimoine exceptionnel et génère 4000 emplois dans le secteur de la conchyliculture ou de la pêche.

Dans le cadre du Contrat de Gestion Intégrée, l'Agglopôle s'engage à améliorer ses réseaux d'assainissement, et vient d'investir 65 M€ dans une nouvelle station d'épuration des eaux blanches qui lui permettra d'être irréprochable en terme de qualité des eaux rejetées dans la mer ou dans l'étang.

Politique active sur les ZA

D'ici à 2020 d'importants investissements sont prévues pour moderniser les zones d'activités économiques. Un programme de requalification de 14M€ a été lancé pour rendre ces zones plus attractives. Cinq d'entre elles feront l'objet d'une requalification globale.

« À terme, ce sont 25 parcs d'activités qui seront rénovés pour un total de 37 M€, Yves Michel, vice-président délégué à l'économie. Ces zones d'activités accueillent aujourd'hui 800 entreprises et génèrent 5800 emplois. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/11/2018 à 11:53 :
Et le projet d’agrandissement de la zone de Carrefour Balaruc ?
Et le nouveau cinéma ?
On est toujours obligé d’aller à Montpellier pour tout !!!
a écrit le 14/11/2018 à 10:29 :
Comme si tout allait bien, pas de changement climatique, pas de crise energetique en vue, pas de problème de biodiversité, pas de projet de ceinture verte (agriculture,maraichage,biodynamie)qui alimenterai nos commune. Continuons a croire en la croissance . Nous paierons tôt ou tard et la on rigolera moins.. hasta luego

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :