Montpellier classée ville la plus verte de France

 |   |  455  mots
Kermap mesure 25 % de patrimoine arboré en ville, ce qui représente 1 671 terrains de football
Kermap mesure 25 % de patrimoine arboré en ville, ce qui représente 1 671 terrains de football (Crédits : Ville de Montpellier)
La start-up rennaise Kermap, spécialiste de l’analyse d’imagerie satellite a lancé un site Internet qui permet d’évaluer et de comparer la proportion de végétation arborée des villes métropolitaines françaises. Montpellier arrive en tête du classement dans la catégorie des villes de plus de 200 000 habitants.

Selon la surface par habitant du patrimoine arboré, Montpellier s'illustre comme la ville la plus verte de France, devant Toulouse et Nice. Or la végétalisation est, pour Kermap, un véritable enjeu qui permet de rendre les villes plus écologiques et de contribuer à leur valorisation immobilière. Toutes les données étudiées par la start-up rennaise sont regroupées sur le site Internet "Nos villes vertes" (https://www.nosvillesvertes.fr/), accessible à tous.

43 m2 de surface du patrimoine arboré par habitant

Avec 43m2 de surface du patrimoine arboré en ville par habitant, Montpellier dépasse Toulouse et Nice (42m2) dans la catégorie des villes de plus de 200 000 habitants. D'après Kermap, ce classement s'explique par deux facteurs : l'hypercentre de Montpellier est très petit mais très vert, avec 10 % de plus de végétation que l'hypercentre de Paris ; autour, le tissu urbain est composé majoritairement de zones d'habitat résidentiel ouvert, avec des jardins privés et une forte densité de végétation.

"À Montpellier, la végétalisation est le fruit des politiques menées par la ville mais aussi des initiatives des habitants. Dans l'hypercentre, la végétation a un rôle plutôt récréatif pour l'ensemble de la population et dans les zones d'habitat résidentiel, elle permet de réguler l'effet d'îlot de chaleur et d'augmenter la valeur des biens immobiliers (jusqu'à 20 %)", expliquent Antoine Lefebvre, président de Kermap, et Nicolas Beaugendre, directeur général.

Sur l'ensemble de l'étude de Kermap, Montpellier occupe une place significative. Le site web mesure 25% de patrimoine arboré en ville, ce qui représente 1 671 terrains de football. Des chiffres qui permettent de dire que Montpellier est plus arborée que la moyenne nationale.

Une méthodologie précise

Kermap exploite des images satellites et des photographies aériennes et s'inscrit dans les domaines de l'aménagement du territoire, de l'environnement et de l'agriculture. Elle affiche un chiffre d'affaire de 140 000 € pour 2018 ( première année d'existence).

Pour cette étude, Kermap a analysé, en partenariat avec l'incubateur de l'Institut Géographique National (IGNfab), des photographies aériennes haute résolution. Ces images permettent de voir précisément les détails de la végétation arborée, quels que soient le contexte, la taille et la structuration. La start-up utilise des techniques d'apprentissage machines novatrices et notamment d'apprentissage profond qui permettent in fine à un ordinateur de détecter automatiquement un arbre.

L'objectif de la jeune société est de sensibiliser les habitants aux questions liées à la végétation pour leur permettre de s'en emparer auprès des élus. Ainsi, les informations sont disponibles pour l'ensemble du territoire national et avec les mêmes caractéristiques.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :