"6 M€ de pertes de recettes, et ça peut encore se dégrader", craint Stéphan Rossignol, maire de La Grande Motte

 |  | 839 mots
Stéphan Rossignol, maire de la station balnéaire de La Grande Motte, espère un retour des touristes au plus tôt.
Stéphan Rossignol, maire de la station balnéaire de La Grande Motte, espère un retour des touristes au plus tôt. (Crédits : DR)
Pour la station balnéaire de La Grande Motte (Hérault), qui enregistre chaque année quelque 2 millions de nuitées marchandes et 600 000 nuitées de résidences secondaires, le tourisme est un ressort économique de premier plan. Et la crise économique générée par le Covid-19 potentiellement une catastrophe annoncée… Entretien avec le maire (réélu le 15 mars) Stéphan Rossignol, à quelques semaines du début des vacances d’été.

A combien se chiffrent les pertes engendrées par la crise sanitaire du Covid-19 sur les recettes de la Ville ?

Stéphan Rossignol : « A environ 6 M€ à ce jour, et ça peut encore se dégrader suivant la saison que nous aurons. Par exemple, le casino représente 120 000 € de recettes sur les jeux par semaine (il a rouvert le 2 juin, NDLR). Il faut compter aussi ce que rapportent le golf, les droits de terrasse, les stationnements payants, les droits de mutation sur les transactions. Également les taxes de séjour. On va voir si les touristes reviennent, et on sait déjà que les deux hôtels Accor vont rouvrir le 1e juillet. On enregistre aussi d'importantes pertes de recettes sur l'exploitation du Palais des congrès sur le segment du tourisme d'affaires, qui représente 30 à 35 % du tourisme à La Grande Motte. Le prévisionnel 2020 était exceptionnel mais toutes manifestations ont été annulées jusqu'en septembre... »

Vous avez initié une pratique innovante de la plage en...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :