La Banque Populaire du Sud mobilisée aux côtés de ses clients

 |  | 579 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : Reuters)
Dans un contexte sanitaire inédit, la Banque Populaire du Sud, acteur de référence sur le territoire, adapte son accompagnement de proximité avec ses clients et les aide à transformer leur business pour mieux répondre aux nouvelles habitudes de consommation.

Banque régionale coopérative dont les engagements sont fondés sur la solidarité, la proximité et la responsabilité, la Banque Populaire du Sud s'adapte au contexte de la crise sanitaire tout en continuant son métier. En cette période de pandémie, sa mission est particulièrement prégnante et cruciale.

Des dispositifs de soutien aux entreprises

Grâce à une forte réactivité des 1 100 collaborateurs déployés sur le territoire, la mise en place du travail à distance a permis de continuer à collaborer et à répondre aux besoins des clients, notamment des professionnels impactés par la pandémie.

« Très vite, il nous a fallu accompagner les clients en les informant des différentes mesures prises par le gouvernement. Plus de 150 000 emails et notifications d'information ont été envoyés lors des 15 premiers jours de crise note Pascal Brian, Directeur du Développement. La Banque Populaire du Sud a été parmi les premières à mettre en place le report automatisé d'échéances de prêts, des procédures accélérées d'instruction de crédit pour les situations de trésoreries tendues ou encore l'application des mesures gouvernementales dont la mise en œuvre du PGE ».

A ce jour, plus de 21 000 clients ont bénéficié du report des échéances de prêts de 6 mois jusqu'à 12 mois et quelques 8 000 PGE ont été accordés pour un montant de 800M€. Face à la seconde vague de pandémie, le dispositif du PGE devrait être prolongé jusqu'au 30 juin 2021. « Nous incitons vivement les entreprises qui n'ont pas utilisé le PGE à le confirmer ou le demander » conseille d'ailleurs Pascal Brian.

Un panel d'innovations digitales

Mais cette crise majeure a mis en exergue « la lame de fond du digital » qui bouleverse le commerce de proximité.

« Etre entrepreneur en 2020, ce n'est pas seulement traiter les solutions d'urgence, c'est aussi adapter son modèle de distribution aux nouveaux mode de consommation des clients » explique le Directeur du Développement.

Les chiffres parlent d'eux-mêmes : 80% des français utilisent un moteur de recherche pour identifier un commerce de proximité, 82% achètent sur internet. Le taux de fuite du commerce de proximité vers internet ne cesse de croitre, et ce quel que soit le secteur d'activité (+16% en 2019 et des projections entre 15 à 25% dès 2025).

Face à ce constat, pour aider les entreprises à développer leur chiffre d'affaires, la Banque Populaire du Sud et son équipe d'experts flux proposent des solutions sur mesure adaptées et personnalisées.

« Le développement de l'e-commerce n'est pas incompatible avec le commerce de proximité estime le directeur du développement de la BPS.

Les facteurs clé de succès sont la visibilité (site web, market place, maitrise des réseaux sociaux...), l'utilisation d'outils adaptés (communication, gestion...) et la monétique ».

Pour maximiser le taux de transformation et l'expérience client, la Banque Populaire du Sud propose un panel de solutions qui va de l'encaissement (TPE avec ou sans contact, vente en ligne, click and collect, paiement express, solution e-commerce avec PayPlug) au programme de fidélité (Fid'pro basé sur l'utilisation de la DATA), en passant par la création et la promotion de site internet.

Consciente des enjeux pour ses clients, la Banque Populaire du Sud développe ces solutions avec des partenaires spécialistes, réputés dans leur domaine.

« Banque du territoire et des entrepreneurs, la Banque Populaire du Sud développe ces solutions « business Partner » pour accompagner au mieux les clients dans cette transformation » conclut Pascal Brian.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :