Alter'Incub lance Alter’Venture, un accélérateur doté d’un fonds pour l’innovation sociale

 |   |  837  mots
Philippe Rajosefa, responsable d'Alter'Indub
Philippe Rajosefa, responsable d'Alter'Indub (Crédits : Alter'Incub)
Alter’Incub, l’incubateur d’innovation sociale de l’ex-Languedoc-Roussillon, lancera dès le mois de mai 2017 le programme d’accompagnement de son nouvel accélérateur, Alter’Venture. Il sera doté d’un fonds dédié à l’innovation sociale, le premier en France en phase d'amorçage.

Dans les locaux montpelliérains de l'incubateur de l'innovation sociale Alter'Incub, on affûte un nouvel outil : un accélérateur dédiée aux entreprises de l'économie sociale et solidaire (ESS). Son nom : Alter'Venture.

« Il s'agira d'une fusée à deux étages, décrit Philippe Rajosefa, responsable Alter'Incub. L'accélérateur comprendra un volet accompagnement et un volet financement, plutôt en haut de bilan. A la différence des accélérateurs de l'économie conventionnelle, qui sont centrés surtout sur la maximisation de l'impact économique et du profit, nous inventons un nouveau modèle : notre unité de mesure sera le potentiel des entreprises à conjuguer un fort développement à la fois de l'impact social et de l'impact économique. L'objectif de l'accélérateur est d'être un filtre qualitatif et de rendre le projet sûr pour les investisseurs. »

Un concept que Philippe Rajosefa résume par « un risque raisonnable pour profit raisonnable ».

Inédit sur la phase d'amorçage

Fatima Bellaredj, la directrice de...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :