Pourquoi Hygie Sphère et Mon Cuisinier créent une holding

 |   |  505  mots
C'est sur le site du restaurant Mon Cuisinier, dans le quartier Prés d'Arènes à Montpellier, que sont produits les plats ensuite livrés sur différents sites.
C'est sur le site du restaurant Mon Cuisinier, dans le quartier Prés d'Arènes à Montpellier, que sont produits les plats ensuite livrés sur différents sites. (Crédits : DR)
L’entreprise d’insertion héraultaise Hygie Sphère change de dimension : son dirigeant Laurent Rodrigues vient de créer une holding pour héberger deux pôles d’activités, la propreté et le nettoyage professionnel (son activité d’origine) et la restauration. Ce dernier axe de diversification monte en puissance.

Fin 2017, Laurent Rodrigues, fondateur et gérant de l'entreprise d'insertion héraultaise Hygie Sphère (scic spécialisée dans la propreté et le nettoyage professionnel), avait annoncé prendre le virage de la croissance externe et de la diversification à la fois. Le dirigeant a ainsi créé une société holding, baptisée Groupe Pilote, sous statut de scic SAS. Gérée par Laurent Rodrigues (président), Pierre-Yves Cuzin (DG) et Hugo Lichère (DG), elle a vocation à structurer les activités de ses deux pôles : nettoyage et restauration.

En effet, Hygie Sphère avait grandi et diversifié ses activités en rachetant une entreprise montpelliéraine de nettoyage des copropriétés (7 salariés) en 2017 et le restaurant coopératif Mon Cuisinier (5 salariés) à Montpellier, sur le site de PierresVives (hébergeant les archives et l'oenothèque du Conseil départemental de l'Hérault) en 2018. Hygie Sphère et Mon Cuisinier sont donc désormais les deux filiales du Groupe Pilote.

"Avec la croissance que nous avons connue, nous avons décidé de constituer un groupe sur l'ex-Languedoc-Roussillon afin de développer l'entreprise d'insertion sur les métiers du nettoyage et de la restauration, explique Laurent Rodrigues. Le statut de scic nous permettra de faire monter les salariés administratifs sur la holding et les salariés pourront intervenir sur la stratégie du groupe."

IN'ESS et Mutuelle des Motards

Après le rachat de Mon Cuisinier, "nous leur avons installé en juin 2018 un nouvel outil de travail, un local situé à Près d'Arènes, où se trouve la production des plats cuisinés faits maison. Ils sont ensuite livrés et réchauffés sur place, sur le site actuel de PierresVives mais aussi dans un restaurant que nous avons ouvert en janvier 2019 dans l'hôtel d'entreprises IN'ESS (dédiée à l'économie sociale et solidaire, NDLR) à Narbonne, ainsi que sur le site de la Mutuelle des Motards, pour qui nous nous occupons de la restauration depuis cet été 2019. Par ailleurs, nous ouvrons fin novembre un restaurant d'entreprise sur une grosse structure de Montpellier."

Aujourd'hui, Mon Cuisinier prépare quelque 300 repas par jour, en s'approvisionnant autant que possible en circuits courts (par exemple, à la criée de Sète).

"Nous prévoyons de développer ce concept pour tout type d'entreprises, de taille moyenne ou plus petites, précise Laurent Rodrigues. Nous serons amenés à rechercher des financements et de nouveaux locaux en 2020, pour répondre à ces besoins de croissance."

33 ETP en public d'insertion

En 2019, Hygie Sphère alignera un chiffre d'affaires d'environ 3 M€, et Mon Cuisinier de 600 000 €. Le Groupe Pilote emploie 180 salariés sur son pôle propreté (présent à Montpellier et à Nîmes) et 13 salariés sur son pôle restauration.

Il dispose aujourd'hui d'un agrément préfectoral de 26 équivalents temps plein (ETP) en public d'insertion sur Hygie Sphère et de 7 ETP sur Mon Cuisinier, lui permettant de faire travailler en public d'insertion un peu plus de 40 personnes sur l'activité nettoyage et 6 à 7 personnes sur le pôle restauration.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :