Territoires à énergie positive : 29 lauréats en Languedoc-Roussillon

 |   |  658  mots
(Crédits : reuters.com)
Le 9 février, le ministère de l’Écologie a présenté les lauréats de l’appel à projets « Territoires à énergie positive pour la croissance verte ». Les territoires retenus, au nombre de 29 en Languedoc-Roussillon, se partageront une dotation de 1,5 Mds € sur trois ans.

La France planche sur la transition énergétique. Un projet de loi entre en discussion ce 10 février 2015, et le ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie révèle, à cette occasion, les résultats d'un appel à projets pour mobiliser 200  « territoires à énergie positive pour la croissance verte ».

« Ma volonté est de donner une impulsion forte pour encourager les actions concrètes, déclare la ministre Ségolène Royal. Ensemble, nous réussirons le défi de la transition énergétique, et l'action des territoires doit nous servir d'exemple pour agir. »

Les territoires ont répondu massivement : 528 collectivités ou groupement de collectivités, dont 28 en Languedoc-Roussillon, ont exprimé leur souhait de s'engager dans cette démarche de mutation économique et énergétique.

Objectifs visés : atténuer les effets du changement climatique, encourager la réduction des besoins d'énergie et le développement des énergies renouvelables locales, et faciliter l'implantation de filières vertes pour créer 100 000 emplois sur trois ans.

Le projet de loi sur la transition énergétique prévoit la réduction de 40 % de nos émissions de gaz à effet de serre par rapport à 1990, la diminution de notre consommation d'énergie de 20 % par rapport à 2012, et la production d'énergie renouvelable à 32 % de notre consommation énergétique totale.

Un projet interrégional avec Midi-Pyrénées

Les candidatures se sont réparties en trois familles. Les « territoires à énergie positive pour la croissance verte » identifient des actions opérationnelles dans plusieurs domaines (mobilité, bâtiment, agriculture, alimentation, énergie, etc...). Le Languedoc-Roussillon compte 12 lauréats dans cette catégorie : Conseil général de l'Aude, Alès Agglomération, Pays Haut Languedoc et Vignobles, Pays Pyrénées Méditerranée, Communauté d'agglomération du Grand Narbonne, Montpellier Méditerranée Métropole, syndicat mixte d'aménagement et de conservation de la vallée de Galeizon, Parc naturel régional des Pyrénées Catalanes, Communauté d'agglomération Béziers Méditerranée, Communauté de communes Castelnaudary Lauragais Audois et commune de Castelnaudary, Conseil général de Lozère.

Dans la catégorie « territoires à énergie positive en devenir », qui pose les bases d'une programmation à plus long terme, six lauréats ont été retenus en région : SICTOM Pézenas-Agde et CAHM, Thau Agglomération, Communauté de communes de la Montagne Noire, Communauté de communes du nord du bassin de Thau, commune de Marvejols, Communauté d'agglomération du Pays de l'Or.

Dix contrats locaux de transition énergétique pour soutenir des projets ciblés ont été désignés : le Moulins d'Oc, énergies renouvelables et citoyennes (Prémian, 34), un parc photovoltaïque à Caveirac (30), la commune de Montner (66), la structuration et le développement de la filière viande locale sur la Communauté de communes du Pays Vignanais (30), la Communauté de communes du Piemont Cévenol (30), l'Espace Entreprises Méditerranée pour le Conseil général des Pyrénées-Orientales, l'autoport du Boulou (66), l'étude de faisabilité d'une cuisine centrale et filières courtes pour la Communauté de communes du Pont du Gard (30), la mise en œuvre d'une stratégie énergétique durable sur le bassin de vie de Florac (48), la création d'un réseau de chaleur biomasse à La Canourgue (48).

Enfin, une démarche interrégionale a été retenue comme territoire à énergie positive : le parc « construisons un avenir énergétique » sur le Parc naturel régional du Haut Languedoc (34 et 81).

500 000 € pour chaque lauréat

Un fonds spécial doté de 1,5 Mds € sur trois ans a été créé et contribuera à financer les territoires lauréats, en complément d'aides fiscales, subventions de l'ADEME et de l'Anah (Agence nationale de l'habitat), programmes budgétaires, prêts aux collectivités, tarifs d'achat, etc.

Les collectivités lauréates se verront attribuer une aide financière de 500 000 €, qui pourra être renforcée jusqu'à 2 M€ en fonction de la qualité des projets et de leur contribution aux objectifs inscrits dans la loi de transition énergétique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :